NOUVELLES

Un violent tremblement de terre au Chili fait craindre un tsunami

01/04/2014 09:07 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

SANTIAGO, Chili - De nombreux pays ont été mis en alerte, après qu'un puissant tremblement de terre d'une magnitude de 8,2 eut frappé sur la côte du Chili, mardi soir.

La région n'aurait pas subi de dommages majeurs et personne n'est décédé des suites du séisme, selon les autorités.

Le tremblement de terre a cependant provoqué des glissements de terrain, des pannes d'électricité pour des milliers de citoyens, des incendies et des dommages à un aéroport du pays.

Environ 300 prisonnières se sont aussi évadées d'une prison de la ville d'Iquique, alors que le gouvernement a confirmé l'envoi d'un avion rempli de militaires dans ce secteur pour éviter le pillage.

À Arica, à 139 kilomètres de l'épicentre du séisme, des hôpitaux ont traité des personnes souffrant de blessures mineures.

Le Centre américain d'études géologiques a émis une alerte au tsunami pour la côte du Chili, mais aussi du Pérou et de l'Équateur.

La sécurité civile du Chili a indiqué que l'alerte au tsunami serait maintenue pour une partie de la nuit, forçant des centaines de milliers de citoyens vivant dans des régions côtières à passer la nuit à l'extérieur de leur maison.

Le tremblement de terre s'est produit à 99 kilomètres au nord de la ville chilienne d'Iquique à 20 h 46. Ce séisme s'ajoute à d'autres secousses ayant fait trembler cette région du pays au cours des dernières semaines.

Une dizaine de secousses ont été recensées dans les heures suivant la secousse initiale. Le sismologue de l'Université du Chili, Mario Pardo, a soutenu que d'autres répliques pourraient être enregistrées en journée.

Un porte-parole péruvien de la sécurité civile a confirmé que des évacuations ont été menées sur la côte du pays. Un policier travaillant dans la ville portuaire de Tacna, Alejandro Rosado, a soutenu qu'aucun dommage n'était constaté dans les minutes suivant le séisme.

Le Chili est l'un des pays les plus exposés aux tremblements de terre. En 2010, une secousse de 8,8 avait provoqué un tsunami meurtrier qui avait fait plus de 500 morts et détruit plus de 200 000 maisons.

Un tremblement de terre de 9,5 avait été enregistré par les autorités en 1960, faisant de cette secousse la plus puissante de l'histoire terrestre.

PLUS:pc