NOUVELLES

PG&E est accusée au criminel à la suite d'une explosion ayant tué 8 personnes

01/04/2014 10:42 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

SAN FRANCISCO - La société Pacific Gas and Electric devra répondre de 12 chefs d'accusation liés à l'explosion d'un oléoduc ayant tué huit personnes dans la région de San Francisco, en 2010.

Selon la mise en accusation, l'entreprise aurait violé de nombreuses règles de sécurité.

Les procureurs fédéraux affirment que PG&E s'est fiée, en toute connaissance, sur des renseignements erronés et incomplets en évaluant la sûreté de l'oléoduc. Un bris a provoqué une explosion qui a détruit 38 maisons à San Bruno.

L'entreprise est aussi accusée de ne pas avoir tenu compte des avertissements lancés par ses propres inspecteurs.

Le président et chef de la direction de PG&E, Tony Earley, a déclaré que l'entreprise se tient responsable de la tragédie et s'en dit profondément désolé.

Il est rare qu'une société de transport d'hydrocarbure soit accusée au criminel mais ce n'est pas un précédent.

Trois dirigeants d'Olympic Pipe Line avaient été condamnés après qu'une explosion eut tué trois personnes dans l'État de Washington en 1999. L'explosion avait été causée par un bris d'un pipeline qui avait déversé 225 000 gallons d'essence à Bellingham. La société avait dû payer 112 millions $ en amendes et en travaux pour améliorer la sûreté de ses équipements.

PLUS:pc