NOUVELLES

Les ados asiatiques, champions en résolution de problèmes concrets (OCDE)

01/04/2014 05:39 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

Les adolescents de plusieurs pays asiatiques, déjà champions dans les matières classiques, se révèlent les plus doués pour résoudre des problèmes concrets, selon une étude dévoilée mardi par l'OCDE.

Établir le plan de table d'une fête, où certains invités se côtoient, d'autres pas, optimiser les réglages d'un lecteur MP3, acheter sur un distributeur des billets de train au meilleur prix: l'OCDE a évalué la capacité d'ados de 15 ans à résoudre des problèmes que l'on rencontre dans la vie de tous les jours, dans un nouveau volet de son enquête Pisa. L'opus principal de cette enquête, publié en décembre sur les connaissances et compétences en mathématiques, lecture et sciences, avait déjà sacré des pays et économies d'Asie.

C'est à Singapour, en Corée, au Japon, à Macao, Hong Kong et Shanghai que les élèves se débrouillent le mieux en résolution de problèmes, parmi 44 pays ou économies membres de l'OCDE ou partenaires, avec des scores de 562 à 536 points, contre 500 points en moyenne dans les pays de l'organisation.

Le Canada, la Finlande, le Royaume-Uni, l'Estonie, la France, les Pays-Bas, l'Italie, la République tchèque, l'Allemagne, les Etats-Unis et la Belgique affichent tous des résultats supérieurs à la moyenne de l'OCDE, avec des scores entre 526 et 508 points.

"Les pays du trio de tête - Singapour, Corée, Japon - sont particulièrement bons non seulement dans l'acquisition de connaissances, mais aussi dans les tâches interactives", a relevé lors d'une conférence de presse à Londres Mike Davidson, chef de division au directorat de l'éducation de l'OCDE.

"Les pays asiatiques réussissent particulièrement bien dans les tâches qui requièrent de l'acquisition de connaissances. Les tâches les plus abstraites nécessitent de hauts niveaux de raisonnement abstrait et d'auto-apprentissage de la part des élèves", a indiqué à l'AFP à Londres l'analyste de l'OCDE Francesco Avvisati.

En Australie, Brésil, Italie, Japon, Corée, Macao, Serbie, Angleterre comme aux Etats-Unis, les élèves sont plus forts en moyenne en résolution de problèmes que les élèves affichant des performances comparables en mathématiques, lecture et sciences.

Les élèves du Brésil, Irlande, Corée du Sud et des Etats-Unis obtiennent les meilleurs résultats sur les problèmes dits "interactifs".

Les garçons se débrouillent mieux que les filles dans 23 pays ou économies.

En moyenne, l'enquête décèle 11% d'élèves très performants et 21% d'élèves en difficulté dans les pays de l'OCDE.

Les étudiants ont besoin de devenir des apprenants à vie, capables de s'attaquer à des situations inconnues, plaide le rapport.

Une grande majorité de travailleurs sont amenés au moins une fois par semaine à résoudre des problèmes simples, nécessitant moins d'une demi-heure pour trouver une solution. Mais un sur dix rencontre quotidiennement des problèmes qui nécessitent au moins 30 minutes pour parvenir à une bonne solution.

ang-rjm/bat/ml

PLUS:hp