NOUVELLES

Le réputé historien médiéviste Jacques Le Goff meurt à Paris à l'âge de 90 ans

01/04/2014 07:35 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'historien français Jacques Le Goff, grand spécialiste du Moyen-Âge, est décédé mardi à Paris. Il était âgé de 90 ans.

Lundi, il animait, sur les ondes de France-Culture, l'émission de radio qu'il avait animait depuis 1968, parlant de la peur dans les temps médiévaux.

Celui que ses amis appelaient «l'ogre historien» pour son appétit de l'histoire était connu pour son franc-parler et ses principes inébranlables. Partisan de la «gauche idéale», il s'opposait au communisme.

Jacques Le Goff s'intéressait particulièrement à l'anthropologie médiévale et à l'histoire des mentalités. Il a fondé le Groupe d'anthropologie historique de l'Occident médiéval et a été président de l'École des hautes études en sciences sociales.

Il a publié de nombreux livres, dont le «Dictionnaire raisonné de l'Occident médiéval», en 1999, et «Faut-il vraiment découper l'histoire en tranches?», en 2014. Ses livres ont été traduits en plusieurs langues.

M. Le Goff a toujours continué de travailler et d'écrire malgré son âge avancé et le décès de sa femme Hanka, qui l'a beaucoup chagriné. Ils avaient deux enfants, Barbara et Thomas.

Il avait reçu la Médaille d'or du Centre national de la recherche scientifique en 1991 et obtenu le grade de Commandeur des Arts et des Lettres en 1997. Il a également reçu de nombreux doctorats honorifiques de plusieurs universités à travers le monde.

PLUS:pc