NOUVELLES

Le président Obama célèbre le succès de sa réforme de la santé

01/04/2014 06:03 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Après des débuts difficiles et un concert de critiques prédisant l'échec de sa réforme de la santé, le président des États-Unis a annoncé mardi que 7,1 millions de citoyens s'étaient inscrits pour obtenir une assurance maladie, un nombre plus élevé que prévu qui devrait, selon lui, mettre fin au débat sur l'abrogation du plus important accomplissement législatif de sa présidence.

«La Loi sur les soins abordables est là pour rester», a déclaré Barack Obama lors d'un discours triomphal dans la roseraie de la Maison-Blanche, au lendemain de la date limite pour s'inscrire au programme.

M. Obama a souligné que le seuil de sept millions d'inscriptions était auparavant considéré comme impossible à atteindre et que ce nombre pourrait encore augmenter. Les personnes qui ont commencé à s'inscrire mais qui n'ont pas complété leur dossier avant minuit, mardi, ont droit à un délai supplémentaire, de même que les candidats potentiels qui n'ont pas pu s'inscrire à cause de circonstances particulières.

Des responsables de l'administration ont indiqué qu'ils compilaient encore les données qui seront importantes pour déterminer le véritable succès de la période d'inscription de six mois. Ces données permettront notamment de savoir combien de personnes inscrites n'avaient pas d'assurance avant, et si suffisamment de personnes jeunes et en santé se sont inscrites pour compenser les coûts de couverture des personnes plus âgées et malades.

Environ 50 millions d'Américains n'avaient aucune assurance maladie quand la loi est entrée en vigueur, et les partisans de la réforme espèrent qu'elle permettra de réduire significativement le nombre de personnes non assurées.

Le président a déclaré qu'après les problèmes informatiques ayant marqué le lancement de la période d'inscription, la loi fonctionnait maintenant comme il l'espérait.

«Ce qu'il faut retenir, c'est ceci: en vertu de cette loi, la proportion d'Américains bénéficiant d'une assurance est à la hausse et la croissance des coûts des soins de santé est à la baisse. C'est bon pour notre classe moyenne et c'est bon pour notre avenir budgétaire», a affirmé M. Obama. «Aussi désordonné et litigieux que cela a pu être parfois, c'est un progrès.»

Le président a répliqué à ses opposants qui affirment encore que la réforme de la santé devrait être abrogée.

«Je ne comprends pas», a-t-il dit. «Pourquoi travaillent-ils si fort pour que les gens n'aient pas d'assurance maladie? Pourquoi sont-ils si en colère contre l'idée que les gens aient une assurance maladie? (...) Cette loi aide des millions d'Américains, et dans les années à venir, il y en aura des millions d'autres.»

PLUS:pc