NOUVELLES

Le Nouveau-Brunswick aux prises avec le mauvais temps

01/04/2014 06:32 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

Les monteurs de ligne de la société Énergie Nouveau-Brunswick poursuivent leurs travaux de réparation dans le sud-est de la province, frappé par d'importantes pannes d'électricité. Le mauvais temps des derniers jours a causé d'importants dégâts dans le réseau électrique par endroits.

Près de 19 000 foyers n'avaient toujours pas courant mardi à 8 h, surtout dans les régions de Shediac, Bouctouche et Moncton. Certains abonnés n'ont pas d'électricité depuis dimanche soir.

La société Énergie Nouveau-Brunswick prévoit pouvoir rebrancher des foyers d'ici mardi soir, mais l'attente risque d'être plus longue pour d'autres. La porte-parole Kathleen Duguay, décrit la situation.

« Il y a certains endroits où nos employés n'ont pas pu se rendre pour faire le rétablissement du courant. On a à peu près 37nouvelles équipes qui vont se joindre aux équipes d'Énergie Nouveau-Brunswick aujourd'hui pour se concentrer plutôt dans la région de Bouctouche, Shediac et Moncton. Ça pourrait aller dans les deux ou trois prochains jours. On recommande fortement de prendre les précautions nécessaires et d'essayer d'aller dans les centres d'accueil ou chez des amis », explique Mme Duguay.

Le dégagement prévu plus tard mardi devrait faciliter la tâche aux monteurs de ligne.

De l'aide pour les sinistrés

Des centres ont été ouverts dans les régions touchées pour que les gens puissent se réchauffer, à l'Hôtel Shediac, au Centre J. K. Irving à Bouctouche, à la salle Grand-Barachois, au Centre communautaire de Pointe-du-Chêne et à la caserne de pompiers de Cocagne.

À Shediac, Sébastien Thériault, un sinistré, précise qu'il a perdu le courant très tôt lundi, vers 2 h. En soirée, il s'est rendu au centre d'accueil de l'Hôtel Shediac avec son fils. « Moi je n'ai pas trop dormi, mais lui a bien dormi. Au moins, on était au chaud. C'est ce qui comptait. On a eu de la nourriture hier soir et ce matin, chaude aussi. Ça faisait du bien », souligne-t-il.

Une quarantaine de personnes se sont présentées au centre d'accueil de Bouctouche, lundi. « On s'attend de voir des gens encore ce matin parce que certaines parties de la ville n'ont toujours pas de courant. On leur a préparé du café et du thé. On a des lits préparés si jamais quelqu'un a besoin de passer la nuit et n'a pas d'endroit chaud où dormir. Si les gens veulent venir, juste jaser, se réchauffer, obtenir de l'information, ils sont toujours les bienvenus », affirme Julie Bastarache, du centre d'accueil J. K. Irving.

En raison des mauvaises conditions météorologiques qui persistent mardi matin, les écoles du District scolaire francophone Sud restent fermées.

PLUS:rc