NOUVELLES

L'Allemagne a réduit son taux d'endettement public à 78,4% en 2013

01/04/2014 05:42 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

L'endettement public de l'Allemagne est tombé l'an dernier à 78,4% du Produit intérieur brut (PIB), selon un chiffre publié mardi par la banque centrale allemande, la Bundesbank, encore très éloigné du plafond européen fixé à 60%.

Le taux d'endettement -qui ramène la dette publique, c'est-à-dire de l'Etat fédéral, des Etats régionaux et des communes, au PIB- s'est réduit de 2,6 points par rapport à 2012, selon les chiffres de la Bundesbank, repassant sous les 80% pour la première fois depuis 2009. Cette évolution est imputable à un léger recul du montant de la dette -à 2.147 milliards d'euros- et à une hausse du PIB.

La semaine dernière l'Office fédéral des statistiques Destatis avait publié un chiffre de la dette publique au 31 décembre 2013 légèrement différent (2.044 milliards d'euros). La Bundesbank le calcule différemment pour se conformer aux exigences de Bruxelles.

Les deux chiffres ont en commun qu'ils affichent une baisse sur un an, pour la toute première fois.

Le taux d'endettement de la première économie européenne avait grimpé au-dessus de 80% en 2010, Berlin ayant mis beaucoup d'argent sur la table pour contrer la crise financière et économique de 2009.

Depuis le ministre des Finances Wolfgang Schäuble tient les cordons de la bourse plus serrés. Il entend ramener la dette publique à 69% du PIB en 2017, et revenir dans les clous du pacte de stabilité -qui impose un plafond de 60%- en 2024.

L'Allemagne n'est de loin pas la seule à enfreindre ce seuil. La moyenne de la zone euro est à plus de 86%, la Grèce détenant la palme avec une dette représentant 172% de son PIB.

mtr/oaa/ros

PLUS:hp