NOUVELLES

La Bourse de Toronto clôture en hausse grâce à de favorables données économiques

01/04/2014 04:41 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

TORONTO - Les principaux marchés boursiers nord-américains ont clôturé en hausse mardi, les investisseurs s'étant laissé convaincre par la publication de données plutôt encourageantes sur l'économie et par les récents commentaires de la Réserve fédérale des États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a clôturé en hausse de 45,24 points à 14 380,55 points, tandis que le dollar canadien s'est apprécié de 0,19 cent US à 90,65 cents US.

Cet élan était aussi évident sur les marchés américains, qui ont profité de la publication de données témoignant d'une hausse de l'activité manufacturière le mois dernier.

L'indice du secteur de la fabrication de l'institut américain des gestionnaires en approvisionnement a grimpé à 53,7 points en mars, en hausse par rapport à 53,2 points en février.

D'autre part, le département du Commerce a indiqué que les dépenses en construction avaient progressé de 0,1 pour cent en février, après avoir reculé de 0,2 pour cent en janvier. Ce gain était conforme aux attentes des économistes.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles s'est emparée de 74,95 points à 16 532,61 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 69,05 points à 4268,04 points.

L'indice élargi S&P 500 a pour sa part terminé la journée à un nouveau sommet historique, soit 1885,52 points, en hausse de 13,18 points.

Les investisseurs inquiets de voir la banque centrale américaine hausser ses taux d'intérêt dès la mi-2015 ont en outre été rassurés par les déclarations faites lundi par sa présidente, Janet Yellen. Cette dernière a estimé que le marché de l'emploi américain, qui connaît toujours des difficultés, aurait besoin de l'aide de la Fed et des faibles taux d'intérêt pendant encore «une certaine période».

Mme Yellen avait introduit une certaine nervosité dans les marchés, le mois dernier, en affirmant que les taux d'intérêt pourraient être appelés à grimper six mois après la fin des achats obligataires mensuels de la banque centrale. La plupart des économistes s'attendent à ce que ce programme d'achats prenne fin cette année.

Du côté des ressources naturelles, le cours du pétrole brut a reculé mardi sous la barre des 100 $ US, cédant 1,84 $ US à 99,74 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Le prix du cuivre a cédé moins d'un cent US à 3,03 $ US la livre à New York, tandis que le lingot d'or a affiché un cinquième recul en autant de séances, abandonnant 3,80 $ US à 1280 $ US l'once.

À Toronto, le secteur de la consommation discrétionnaire a affiché mardi une croissance de 1,33 pour cent, la plus importante des différents secteurs du parquet.

PLUS:pc