NOUVELLES

La Banque de Montréal se tourne vers la technologie pour améliorer son service

01/04/2014 01:00 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Banque de Montréal (TSX:BMO) désire utiliser des méthodes d'analyse informatique poussées pour améliorer son service à la clientèle, a indiqué mardi son chef de la direction, Bill Downe.

Lors d'un discours à l'occasion de l'assemblée annuelle de l'entreprise, M. Downe a précisé avoir l'intention d'avoir recours aux données et aux perspectives d'analystes pour mieux comprendre les besoins des clients.

La Banque de Montréal poursuit le développement des services numériques pour ses clients, mais son grand parton croit que les activités de base de l'institution ne changeront pas.

La banque calcule que 41 pour cent des particuliers qui font affaire avec elle effectuent leurs opérations bancaires à partir de leurs ordinateurs, tablettes numériques ou téléphones intelligents.

Et malgré une baisse correspondante des transactions réalisées aux guichets automatiques, le volume des transactions effectuées dans ses succursales est demeuré essentiellement le même, aux environs de 22 pour cent, poursuit M. Downe.

La Banque de Montréal a dévoilé plus tôt cette année un profit de 1,06 milliard $ pour son premier trimestre, ou 1,58 $ par action, comparativement à celui de 1,04 milliard $, ou 1,51 $ par action, un an plus tôt.

Les revenus pour le trimestre clos le 31 janvier sont passés de 4,043 milliards $ en 2013, à 4,12 milliards $ cette année.

Ces résultats sont attribuables à de meilleures performances dans l'ensemble des secteurs, ainsi qu'à de moindres provisions pour mauvaises créances.

PLUS:pc