NOUVELLES
28/03/2014 09:36 EDT | Actualisé 28/03/2014 09:36 EDT

Vol MH370 : découverte de débris dans la nouvelle zone de recherche

dpa

Les avions de recherche ont découvert de nouveaux débris qui pourraient provenir du vol MH370 dans une nouvelle zone de recherche établie plus au nord-est, dans l'océan Indien.

La découverte de ces nouveaux débris a été faite par un appareil de l'aviation royale néo-zélandaise, précisent les autorités australiennes qui attendent des clichés en provenance de l'avion Orion pour déterminer la nature exacte et la position de ces débris.

Il faudra cependant attendre à samedi avant que des bateaux puissent se rendre sur les lieux pour confirmer la provenance et la nature de ces débris, prévient l'Autorité australienne de la sécurité maritime (AMSA).

La zone de recherche déplacée au nord-est

Cette nouvelle découverte survient après que la zone de recherche pour retrouver le Boeing 777 de la Malaysia Airlines ait été déplacée de 1100 km au nord-est dans l'océan Indien, à la suite de nouvelles informations que la Malaisie a transmises aux autorités australiennes.

Cette décision a été prise vendredi après l'analyse d'informations collectées par radars entre la mer de Chine méridionale et le détroit de Malacca, explique l'AMSA.

Les données révèlent que l'avion volait à une vitesse supérieure à ce qui avait été évalué au départ.

L'appareil aurait par conséquent brûlé son carburant plus rapidement que prévu et parcouru une distance plus courte.

Depuis plus d'une semaine, des dizaines de navires et d'avions scrutent une immense zone située à 2500 kilomètres au large de la ville australienne de Perth, à la recherche de débris du vol MH370.

L'avion, qui transportait 239 personnes, a quitté l'aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie, le 8 mars dernier. Le Boeing 777 qui devait rallier Pékin, en Chine, a subitement disparu des écrans radars une heure après son décollage.

Les données recueillies ont démontré que l'appareil avait opéré un important changement de cap et que ses systèmes de communication avaient été débranchés en vol.

L'hypothèse retenue par les autorités malaisiennes veut que l'avion se soit abîmé dans l'océan Indien, à l'ouest de l'Australie, à des milliers de kilomètres au sud de sa route initiale.

La marine américaine a par ailleurs annoncé vendredi l'envoi d'un deuxième avion de recherches P8 Poseidon afin d'aider aux recherches.

Le temps presse pour ces recherches, en particulier pour celle des boîtes noires, alimentées par des batteries dont la durée de vie est d'environ un mois, ce qui rend leur récupération hypothétique.

INOLTRE SU HUFFPOST

Vol MH370: manifestation des proches des victimes