NOUVELLES
28/03/2014 02:50 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Une entreprise suédoise sanctionnée pour corruption en Ukraine (BM)

La Banque mondiale (BM) a annoncé vendredi avoir sanctionné une entreprise suédoise d'ingénierie, accusée d'avoir tenté de corrompre le responsable d'un projet de développement situé en Ukraine et financé par l'institution.

Aux termes de ces sanctions, la société Sweco et ses filiales ne pourront plus participer dans les trois prochaines années aux appels d'offres associant la Banque mondiale ou d'autres banques multilatérales de développement, a indiqué l'institution dans un communiqué.

Selon le communiqué, deux cadres de l'entreprise suédoise ont offert à un responsable du projet et à sa famille un voyage afin d'obtenir des "informations confidentielles" sur un appel d'offres qui était alors ouvert et portait sur deux "contrats" financés par la Banque mondiale.

L'institution ne précise pas quand les faits auraient été commis et indique simplement qu'il s'agissait d'un projet "d'infrastructure".

Dans un communiqué publié sur son site internet, Sweco indique que les premiers soupçons étaient apparus en novembre 2012 et affirme que ses deux anciens salariés ont violé "les règles éthiques" de l'entreprise.

Le nombre de sanctions prises par la Banque mondiale a flambé en 2013. Entre janvier et septembre, l'institution avait placé près de 250 entreprises sur sa "liste noire", soit davantage que sur la période allant de 2006 à 2012, selon un cabinet d'études.

Actuellement en proie à une grave crise politique, l'Ukraine figure au 144e rang sur 177 dans le classement des pays combattant le mieux la corruption, établi par l'organisation Transparency International.

jt/sl/are

PLUS:hp