NOUVELLES
28/03/2014 05:24 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Un important producteur de poulet est condamné pour cruauté envers les animaux

TORONTO - Un tribunal ontarien a condamné l'un des plus importants producteurs de poulet du Canada à investir au moins un million de dollars d'ici trois ans afin de respecter les normes fédérales, après avoir été reconnu coupable de mauvais traitements.

La juge Nancy Kastner, de la Cour supérieure de l'Ontario, a aussi imposé une amende de 80 000 $ à Maple Lodge Farms pour deux des 20 chefs d'accusation relatifs au transport adéquat des poulets. Mme Kastner a imposé une probation de trois ans, et elle a alors suspendu les 18 autres accusations pour cette période.

Les conditions de la probation exigent de l'entreprise qu'elle rende publics sur son site Internet, de manière bien visible, la décision du tribunal et les peines imposées, de même que les mesures qu'elle prendra afin de se conformer aux règlements.

En vertu de la Loi sur la santé des animaux, l'Agence canadienne d'inspection des aliments a accusé Maple Lodge Farms de cruauté envers les poulets après la mort de 2000 bêtes dans deux camions qui les transportaient vers l'abattoir, à l'hiver 2008-2009.

Les preuves présentées à la cour ont permis de démontrer que les oiseaux sont morts après avoir été exposés à la neige, à des vents glaciaux et à des températures sous le point de congélation durant le chargement, le transport et le déchargement.

Dans sa décision, la juge Kastner souligne qu'un «manque de personnel, de formation ou d'équipement adéquat» a contribué au taux de mortalité élevé lors de ce transport.

La compagnie Maple Lodge Farms n'a pas rappelé La Presse Canadienne vendredi mais un communiqué a été publié sur son site Internet.

«Tandis que Maple Lodge Farms a toujours la responsabilité de traiter les volailles avec compassion lors des opérations de transport et d’abattage, conformément aux réglementations et aux meilleures pratiques de l’industrie, la société apprécie que le tribunal ait également attiré l’attention sur les enjeux à plus grande échelle pour une industrie de la volaille à offre gérée», écrit la compagnie.

Le communiqué mentionne aussi d'entrée de jeu avoir été reconnue coupable de deux infractions liées à des incidents «concernant une exposition indésirable des poulets à de basses températures imputables à la situation météorologique».

PLUS:pc