NOUVELLES
28/03/2014 07:20 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

La Russie doit retirer ses troupes de la frontière ukrainienne, exige le président Obama

ASSOCIATED PRESS
U.S. President Barack Obama attends the opening session of the Nuclear Summit in The Hague, the Netherlands, on Monday, March 24, 2014. President Barack Obama gathered with world leaders in a day of delicate diplomacy, as he sought to rally the international community Monday around efforts to isolate Russia following its incursion into Ukraine. Nuclear terrorism was the official topic as Obama and other world leaders streamed in to a convention center in The Hague for a two-day nuclear summit. But the real focus was on a hurriedly scheduled meeting of the Group of Seven industrialized economies to address the crisis in Ukraine on the sidelines of the nuclear summit. (AP Photo/Sean Gallup, POOL)

Le président des Etats-Unis Barack Obama a exhorté vendredi la Russie à retirer les troupes qu'elle a massées le long de sa frontière avec l'Ukraine et à négocier avec la communauté internationale.

"Il se peut que (les Russes) tentent d'intimider l'Ukraine, mais il est aussi possible qu'ils aient d'autres projets", en envoyant des soldats à proximité de la frontière, a dit M. Obama lors d'une interview accordée à la chaîne américaine CBS.

"Quoi qu'il en soit, pour parvenir à une désescalade et résoudre cette situation, la Russie doit retirer ses troupes et commencer à négocier directement avec le gouvernement ukrainien et la communauté internationale", a souligné le président américain au cours de cet entretien diffusé peu avant son arrivée en Arabie saoudite.

La veille, le président du conseil de sécurité nationale ukrainien, Andriï Paroubiï, a estimé que 100.000 soldats russes stationnaient près de la frontière, soit bien plus que les 20.000 hommes évoqués par les Etats-Unis.

Selon M. Obama, Vladimir Poutine fait preuve de "rancune au sujet de ce qu'il considère comme la perte de l'Union soviétique", affirmant que son homologue russe ne devrait pas "retourner aux pratiques qui prévalaient à l'époque de la Guerre froide".

"Il est possible qu'il interprète mal l'Occident. Il est certain qu'il interprète mal la politique étrangère américaine", a encore indiqué Barack Obama.

INOLTRE SU HUFFPOST

Tensions entre l'Ukraine et la Russie