NOUVELLES
28/03/2014 11:02 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Mondial-2014/Arbitrage - Howard Webb: "Conscient de notre responsabilité"

L'Anglais Howard Webb, l'arbitre de la finale du Mondial-2010 et qui sifflera de nouveau au Brésil cette année, souligne que les directeurs de jeu sont bien conscients de leur "responsabilité".

Q: Y-a-t-il des choses spécifiques pour la préparation à un Mondial ?

R: "Il y a toujours des choses sur lesquelles nous tentons d'être vigilant. Cela a surtout trait à protéger les joueurs d'un jeu lourd, d'un jeu violent, et de protéger aussi les règles du jeu. Cette année au Brésil, nous aurons le marqueur temporaire (qui permet de tracer un trait blanc sur la pelouse) qui va permettre de tenir la défense à la bonne distance pour un coup franc et contribuer à donner à l'équipe attaquante une véritable occasion sur coup de pied arrêté. Nous pourrons aussi avoir la décision sur un but avec la technologie sur la ligne de but. C'est quelque chose avec lequel je suis familier puisqu'on l'utilise déjà en Premier League. Elle fut aussi utilisée lors de la Coupe des Confédérations et c'était une bonne expérience, nous avons confiance dans le système."

Q: Vous êtes une des figures connues de l'arbitrage. Pensez-vous que les joueurs vous redoutent plus facilement ?

R: "Je ne pense pas que les joueurs me craignent, j'espère plus qu'ils me respectent. La plupart des relations que j'ai avec les joueurs sur le terrain sont positives, des joueurs connus comme des jeunes. Bien sûr, les émotions sur le terrain sont plus intenses parce que le résultat du match est important. Plus les joueurs vous connaissent, plus ils vous voient, plus ils vous font confiance peut-être. Je suis dans le décor depuis un bon moment maintenant et j'imagine qu'ils ont l'impression de mieux me connaître. J'ai pas mal d'expérience et pour arriver en finale de Coupe du monde, c'est ce que cela prend. Cela n'arrive pas en une nuit, nous sommes des sportifs depuis longtemps, qui développons nos compétences, ce qui nous permet de rester au niveau du football actuel."

Q: Diriez-vous que c'est plus difficile d'être un arbitre aujourd'hui avec toutes les réactions qui déferlent immédiatement sur les réseaux sociaux ?

R: "Cela ne fait qu'exacerber l'attention qui se porte sur un match et qui est bien plus élevée aujourd'hui qu'il y a 20 ans à l'époque où j'ai commencé. L'attention sur le football ne cesse de croître. C'est si important pour toute sorte de personne de manière si différente. Et on sent cela. Nous sommes conscients de notre responsabilité et nous savons que si nous commettons parfois des erreurs, cela peut susciter des grosses réactions. Et cela n'est pas facile pour nous qui essayons d'être aussi précis que possible. Mais le bon côté du travail est que si tout se passe bien, et la plupart du temps cela se passe fantastiquement bien pour nous tous, c'est une joie incroyable d'en faire partie."

Propos recueillis par Stéphanie PERTUISET

stp/kn/sk

PLUS:hp