NOUVELLES
28/03/2014 08:22 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Liban: nouveau meurtre ciblé à Tripoli, un policier tué

Un policier a été tué par balles par des inconnus vendredi à Tripoli, un nouveau meurtre ciblé dans cette grande ville du nord du Liban secouée par des violences liées au conflit syrien, selon un responsable.

"Deux hommes sur une moto, munis d'armes automatiques ont ouvert le feu sur une Range Rover conduite par Boutros al-Bayya, un membre des Forces de sécurité intérieure (FSI)", a indiqué ce responsable des services de sécurité

"Il a été tué sur le coup", a-t-il précisé en soulignant que la voiture avait été atteinte de 18 balles et qu'elle s'est renversée dans le fleuve qui traverse la ville.

Il s'agit du cinquième meurtre ciblé commis de la même manière, depuis février.

Le responsable n'était pas en mesure de dire si ces meurtres étaient liées ou non aux tensions dans la ville en proie à des combats liés à la guerre en Syrie voisine.

Jeudi, un soldat a été abattu par deux motocyclistes cagoulés à Tripoli et, la veille, un employé municipal a été tué, également par deux motocyclistes cagoulés.

Le dernier épisode de violences à Tripoli, qui a duré 13 jours et fait 27 morts, avait éclaté début mars après qu'un sunnite a été abattu par deux inconnus sur une moto. Avant lui, un responsable d'un parti alaouite a été tué de la même façon.

Les tensions, qui existent depuis des années, opposent les habitants du quartier de Bab al-Tebbané, secteur sunnite hostile au régime syrien à ceux de Jabal Mohsen, alaouite, la confession du président Bachar al-Assad, et partisan du pouvoir de Damas.

Jeudi, le gouvernement libanais a demandé à l'armée de "mettre en oeuvre un plan pour prendre la situation en main et empêcher l'apparition d'éléments armés et le recours aux armes sous toutes ses formes, ainsi que de saisir les dépôts d'armes à Tripoli", selon un communiqué officiel.

oi-rd-ram/tp

PLUS:hp