NOUVELLES
28/03/2014 04:34 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

La Moldavie appelle à l'aide pour éviter la partition de la Transnistrie

CHISINAU, Moldavie - Le premier ministre de la Moldavie a lancé un appel à l'aide à l'Union européenne, aux États-Unis et à la Russie afin qu'ils empêchent la partition de son pays, disant craindre que la Russie tente d'annexer la région séparatiste moldave de Transnistrie.

Iurie Leanca a déclaré vendredi avoir eu des «contacts énergiques» avec les pays occidentaux pour exprimer ses inquiétudes quant à l'intégrité territoriale de son pays, après l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie.

«Les Européens, les Américains et les Russes doivent déployer tous leurs efforts pour empêcher un scénario de déstabilisation» de la Moldavie, a affirmé M. Leanca après sa rencontre avec le premier ministre polonais Donald Tusk, qui était en visite à Chisinau pour appuyer la candidature de la Moldavie en vue de son adhésion à l'Union européenne.

La Transnistrie, dans l'est de la Moldavie, s'est autoproclamée indépendante, mais elle n'est pas reconnue par la communauté internationale. La région n'a aucune frontière avec la Russie, mais elle borde les régions russophones du sud de l'Ukraine. Lors d'un référendum organisé en 2006, les résidants de la région avaient voté en faveur du rattachement à la Russie.

PLUS:pc