NOUVELLES
28/03/2014 12:56 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Glissement de terrain près de Seattle: les autorités discrètes sur le bilan

Les autorités se bornaient vendredi à répéter que le bilan du glissement de terrain qui a frappé le Nord-Ouest des Etats-Unis allait prochainement s'alourdir, sans pour autant donner de précisions chiffrées sur l'ampleur de la catastrophe.

Le bilan officiel du glissement de terrain qui a frappé le village d'Oso, dans la région de Seattle, est passé vendredi de 16 à 17 morts identifiés, 90 personnes étant toujours portées disparues. Mais les autorités avaient annoncé en début de semaine avoir localisé huit autres corps, ce qui porterait le bilan total à 25 morts.

Jeudi matin, le chef des pompiers du comté de Snohomish, Travis Hots, avait assuré que le bilan allait s'alourdir "substantiellement" dans la journée. Mais vendredi, il n'a pu confirmer qu'un seul décès supplémentaire.

Il a cependant reconnu que d'autres corps avaient été extraits du bourbier, mais qu'ils étaient entre les mains de l'institut médico-légal et que seul ce dernier pouvait officialiser les décès.

"Les chiffres que je donne sont ceux de l'institut médico-légal. C'est la procédure", a-t-il dit, ajoutant qu'il devrait recevoir de nouveaux chiffres vendredi après-midi.

Interrogé à plusieurs reprises par la presse sur le report permanent de la communication des chiffres plusieurs fois promis, il a déclaré: "C'est une situation difficile pour les gens qui ont perdu leurs proches. Ce n'est pas aussi simple que de dire +Voilà les chiffres+".

Au moins 90 personnes manquent à l'appel à Oso, réduit à néant samedi par une coulée de boue dévastatrice, après l'effondrement d'une colline dans une rivière voisine.

Les quelque 200 secouristes professionnels et volontaires n'ont trouvé aucun survivant depuis samedi, malgré leurs efforts inlassables dans le bourbier de terre, de débris et d'arbres déracinés.

Parmi les tragédies individuelles, celle de Natasha Huestis, dont la mère et la fille Sanoah Violet âgée de quatre mois font partie des morts confirmés. L'enfant avait été laissée à la garde de sa grand-mère, dont la maison s'est trouvée sur la route du glissement de terrain.

"Le nom de Sanoah est hawaïen. Ma mère avait trouvé le deuxième prénom de Sanoah, Violet", a-t-elle déclaré. "Et, vous savez, elle est dans les montagnes, maintenant".

Gary McPherson, 81 ans, lisait le journal aux cotés de sa femme Linda, âgée de 69 ans, quand la catastrophe a balayée leur maison. Si Gary a survécu - apparemment protégé par la lourde chaise de bois où il était assis - sa femme est décédée.

"Avant qu'il entende des gens arriver, il a réussi à faire un trou et à voir le ciel", a raconté leur fille de 38 ans Kate au Los Angeles Times. "Pendant tout ce temps, il appelait ma mère, qui était juste à coté de lui, mais qui n'a jamais répondu".

Une cinquantaine de foyers ont été rasés par la coulée de boue, qui a également coupé une autoroute et emporté de nombreux véhicules.

Pluie et vent ont compliqué vendredi la tâche des équipes de secours.

Le gouverneur de l'Etat de Washington Jay Inslee a demandé un moment de silence samedi à 10H37 (17H37 GMT) pour honorer les victimes, exactement une semaine après la tragédie.

"Je sais que chaque habitant de (l'Etat de) Washington porte dans son coeur les gens de Stillaguamish Valley et nous voudrions tous pouvoir alléger leur douleur", a-t-il déclaré.

rr/gde/emb/ob

PLUS:hp