NOUVELLES
28/03/2014 09:50 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Au moins 3 personnes tuées dans la province irakienne d'Al-Anbar

Au moins trois personnes sont mortes dans des affrontements entre hommes armés anti-gouvernement et soldats à Al-Anbar, province de l'ouest de l'Irak en proie à de violents combats depuis plusieurs mois, ont rapporté des responsables vendredi.

Depuis début janvier, des combattants anti-gouvernementaux, dont des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), contrôlent des secteurs de la province à majorité sunnite d'Al-Anbar, dont la ville de Fallouja et des quartiers de Ramadi, à 60 et 100 km à l'ouest de Bagdad.

L'armée a commencé jeudi soir à bombarder le village de Zoba, proche de Fallouja, déclenchant une riposte des hommes armés. Au moins trois personnes ont été tuées et 53 blessées dans les bombardements et les échanges de tirs, selon trois sources médicales.

"Il y a des combats et des bombardements à Zoba depuis hier (jeudi), et cela continue", a affirmé Faiçal Essawi, qui travaille à Amriyat al-Fallouja, la ville la plus proche de Zoba.

"On nous a dit que les insurgés contrôlaient des positions de l'armée, et qu'il y avait eu beaucoup de victimes", a-t-il ajouté.

Un autre responsable local, qui ne souhaitait pas donner son nom, a confirmé la prise de positions militaires par des insurgés.

L'armée mène régulièrement des raids visant les groupes insurgés sunnites, faisant aussi des victimes parmi la population, selon des habitants et des équipes de secours.

Les combats dans la province d'Al-Anbar, frontalière de la Syrie, ont poussé à l'exode plus de 380.000 personnes, le plus important déplacement de population en Irak depuis les violences confessionnelles de 2006-2007, selon l'ONU.

strs-sf/psr/cbo/faa

PLUS:hp