POLITIQUE
27/03/2014 12:45 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Tunnel sous-fluvial à Québec: les coûts avancés sont mis en doute

Radio-Canada

La construction d'un tunnel sous-fluvial coûterait plusieurs milliards de dollars, selon le maire Labeaume ainsi que le Groupe d'initiatives et de recherches appliquées au milieu qui oeuvre dans le développement du territoire. Ces derniers mettent ainsi en doute les coûts avancés par la Chambre de commerce de Lévis.

Les gens d'affaires de Lévis estiment possible de réaliser un lien sous fluvial entre Lévis et Québec pour moins de 750 millions de dollars.

Or, le maire Régis Labeaume a déclaré au Journal de Québec mercredi en marge d'une mission en Californie qu'il estimait farfelu de penser qu'un tel tunnel pourrait être réalisé à ce coût. Selon lui, il faudrait plutôt 2 à 5 milliards de dollars pour construire ce lien de plus de sept kilomètres entre la rive nord et la rive sud du fleuve. Le maire a cité comme exemple le coût de construction du tunnel sous la Manche.

Pierre-Paul Sénéchal, vice-président du Groupe d'initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et ancien conseiller municipal de Beaumont, est du même avis. Il évoque pour sa part les coûts des plus récents projets de tunnels réalisés au Québec.

« Je fais juste me référer au coût du kilomètre pour le tunnel du métro de Montréal en 2008. On est à 250 millions du kilomètre, multiplié par 7,1 avec les dollars d'aujourd'hui, on est rendu à 2 milliards », affirme-t-il.

Jean-Pierre Sénéchal ajoute que la Chambre de commerce de Lévis se trompe en croyant que la construction du tunnel entre Beauport et Lauzon favoriserait le développement industriel à l'est des deux villes.

La Chambre de commerce persiste

La Chambre de commerce de Lévis est surprise de ces chiffres évoqués pour le projet de lien routier à la pointe ouest de l'île d'Orléans.

Le président Jérôme Jolicoeur soutient que l'estimation de la Chambre de commerce se base sur des études crédibles. M. Jolicoeur continue de croire qu'il serait possible de construire un tunnel entre Beauport et Lauzon pour beaucoup moins.

« Le tunnel sous la Manche a été fait à la fin des années 80, 50 km de long et 240 mètres de profond, alors ça n'a aucun comparatif avec le tunnel qu'on veut faire entre Québec et Lévis. C'est pour ça qu'on n'a pas retenu cette hypothèse-là, mais plutôt des hypothèses beaucoup plus récentes avec les techniques de forage qui se sont améliorées », affirme-t-il.

« J'espère qu'il [le maire] ne tente pas de discréditer notre initiative parce que les chiffes qu'on a pris viennent d'études crédibles », ajoute M. Jolicoeur qui souligne que le projet jouit d'un appui populaire important.

Jérôme Jolicoeur fait par ailleurs valoir que seule la mise à jour des études tel que demandé par la Chambre de commerce permettra connaître véritablement les coûts associés au projet.