NOUVELLES
27/03/2014 08:40 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Pauline Marois publie sa déclaration de revenus mais ne dit rien sur ses actifs

MONTRÉAL - La chef du Parti québécois, Pauline Marois, a publié jeudi soir le sommaire de sa déclaration de revenus de 2012, mais refuse toujours de dévoiler ses actifs et ceux de son mari.

En début de semaine, le chef du Parti libéral, Philippe Couillard, avait mis au défi ses adversaires de publier leur déclaration de revenus de 2012 et leurs actifs, de même que ceux de leur conjoint.

M. Couillard a publié sa déclaration et ses actifs jeudi, de même que la coporte-parole de Québec solidaire, Françoise David. Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a indiqué qu'il le ferait d'ici quelques jours.

Mme Marois avait jusqu'à maintenant refusé de divulguer les détails de sa situation financière. Jeudi soir, elle a publié le sommaire de sa déclaration de revenus de 2012, mais les documents n'apportent aucune précision sur ses actifs et ceux de son mari, l'homme d'affaires Claude Blanchet.

Dans les documents très brefs publiés par le Parti québécois, on peut lire que Mme Marois a déclaré un revenu total de 155 572 $ au fédéral et de 160 733 $ au provincial pour l'année financière 2012.

«En ce qui concerne les actifs financiers détenus par mon conjoint, Claude Blanchet, et moi, ceux-ci sont en fiducie sans droit de regard où le gestionnaire a toute latitude de gestion. Il s'agit d'un portefeuille composé d'actions de compagnies publiques dont nous ne possédons aucun pourcentage significatif, ainsi que d'obligations et de liquidités», affirme Mme Marois dans un communiqué publié en soirée.

Plus tôt cette semaine, le chef libéral avait estimé que la simple publication d'une déclaration de revenus ne permettait pas de connaître la situation financière réelle des chefs. Le chef caquiste juge quant à lui que la déclaration de revenus est suffisante.

Dans le communiqué, Pauline Marois souligne qu'elle s'est toujours conformée aux exigences du commissaire à l'éthique et à la déontologie, «qui s'est montré satisfait de l'information reçue». Elle rappelle également que lors de la campagne électorale de 2012, elle avait accepté de rendre publique sa déclaration de revenus.

Mme Marois affirme par ailleurs que son mari et elle ont toujours payé leurs impôts aux gouvernements provincial et fédéral et qu'ils ne détiennent pas de compte dans des paradis fiscaux. Elle lance ainsi une flèche à l'endroit de M. Couillard, après la révélation cette semaine que celui-ci avait déposé des sommes dans un paradis fiscal à Jersey alors qu'il résidait et travaillait en Arabie saoudite dans les années 1990.

PLUS:pc