NOUVELLES
27/03/2014 03:51 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Obamacare: plus de 6 millions d'inscrits à quatre jours de la date-limite

ASSOCIATED PRESS
FILE - In this Dec. 4, 2013 file photo, President Barack Obama speaks about the new health care law during a White House Youth Summit, in the South Court Auditorium in the Eisenhower Executive Office Building on the White House complex in Washington. For two months, the talk was all about computer code. About response times. About glitches and bugs. With the website improving and tech chatter settling down, the conversation about the Affordable Care Act, or Obamacare, is turning in other directions _ with an aggressive assist from political forces on the left and right. (AP Photo/Carolyn Kaster, File)

Plus de 6 millions de personnes ont souscrit une couverture santé via la réforme de l'assurance maladie de Barack Obama, a annoncé jeudi le gouvernement, qui a fait de ce chiffre le baromètre pour évaluer la réussite de sa mesure.

Il reste quatre jours, jusqu'à lundi, aux Américains non assurés pour souscrire une assurance privée via les portails internet mis en place par le gouvernement fédéral dans 36 Etats et par les 14 Etats qui ont créé leurs propres sites.

Ceux qui auront commencé la procédure d'ici le 31 mars auront en fait jusqu'au 15 avril pour finaliser leur souscription, grâce à une extension in extremis annoncée mardi par le gouvernement. Le chiffre final devrait donc dépasser les 6 millions.

L'objectif officieux de l'administration était de 7 millions d'inscrits d'ici à la fin du mois de mars, mais la prévision avait été rabaissée en février à 6 millions par le Bureau du budget du Congrès (CBO), pour prendre en compte de graves problèmes techniques qui ont affecté le site fédéral, healthcare.gov.

Les portails proposent des assurances plus ou moins subventionnées, et couvrent l'année 2014. Les personnes sans assurance au-delà du 31 mars devront attendre la prochaine période d'inscription, du 15 novembre 2014 au 15 février 2015.

Ce chiffre est suivi à la loupe par l'administration de Barack Obama, qui le considère comme un baromètre du succès de la réforme.

Mais ses adversaires républicains ont fait de la dénonciation d''"Obamacare", comme est surnommée la loi, l'un de leurs principaux axes de campagne pour les législatives de novembre.

Le gouvernement n'a pas précisé combien, parmi ces 6 millions de personnes, étaient jusqu'à présent sans assurance, un chiffre pourtant essentiel pour déterminer la réussite de la réforme, dont l'objectif principal est de réduire le nombre de personnes non assurées. Actuellement une cinquantaine de millions d'Américains n'ont pas d'assurance-maladie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Obamacare: l'Internet a parlé