NOUVELLES
27/03/2014 05:06 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Les fournisseurs d'Internet jugés peu transparents 

Un nouveau rapport conclut que les fournisseurs canadiens d'accès à Internet sont peu transparents quant à la façon dont ils gèrent les informations de leurs clients, et notamment sur le fait qu'ils transmettent ou non des données personnelles aux agences de surveillance.

Le rapport, réalisé par des chercheurs de l'Université de Toronto, accorde de faibles notes à l'ensemble des 20 fournisseurs du pays classés selon dix catégories de transparence.

Ils ont analysé les informations publiées par ces entreprises sur leurs sites Internet quant à savoir si elles transmettent des informations personnelles aux autorités, comment elles le font, où et pendant combien de temps ces informations sont conservées, et si ces données sont transmises à des agences de surveillance aux États-Unis.

Le rapport a été rendu public alors que grandit l'inquiétude entourant les pratiques de surveillance des agences de sécurité occidentales, et dans la foulée d'une initiative du gouvernement fédéral visant à faciliter le travail des autorités qui veulent obtenir des informations sur des utilisateurs d'Internet.

Les chercheurs, Andrew Clement et Jonathan Obar, affirment qu'il est très difficile pour les Canadiens de protéger leurs informations personnelles sur Internet quand les fournisseurs ne révèlent pas la façon dont ils gèrent les renseignements de leurs clients.

Ils recommandent que les fournisseurs d'accès à Internet, les agences de sécurité et les responsables de l'application de la loi fassent plus d'efforts pour informer le public.

PLUS:rc