NOUVELLES
27/03/2014 03:57 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Le Brésil capte un milliard d'euros sur le marché international

Le Trésor brésilien a annoncé avoir effectué jeudi une émission obligataire d'un milliard d'euros avec échéance en 2021, la première depuis 2006, à un taux jugé "correct" par les analystes, après l'abaissement de la note de solvabilité du Brésil.

L'émission, dénommée Euro 2021, en charge des banques BB Securities, J.P. Morgan et Santander, intervient trois jours après l'abaissement d'un cran de la note de solvabilité du Brésil de "BBB" à "BBB-" par l'agence de notation Standard and Poor's.

D'après un communiqué du Trésor brésilien, le taux de retour sur investissement "sera de 2,96% l'an".

Il est nettement inférieur à la rémunération payée il y a sept ans lors de la dernière opération en euros (5,44% l'an), rappelle le site G1 de Globo.

En revanche, le "spread" est de 165 points de base, supérieur au taux mid-swap de 2006.

"Je pense que c'est un taux correct. L'abaissement de la note du Brésil joue un peu en sens contraire. Même si elle baisse, la perspective n'est pas négative mais neutre et cela apporte un peu de tranquillité aux marchés", a déclaré André Perfeito, économiste chez Gradual Investimentos.

Standard and Poor's a justifié l'abaissement de la note lundi en pointant la combinaison d'une croissance économique faible et d'un "dérapage" budgétaire.

L'agence indique toutefois que la note du Brésil bénéficie d'une perspective "stable", indiquant qu'elle n'envisage pas un nouvel abaissement à moyen terme.

Les autorités brésiliennes ont qualifié immédiatement cette action "d'infondée" au regard des conditions économiques du pays.

Le ministère a également souligné la faible vulnérabilité de l'économie brésilienne aux chocs extérieurs, le pays se classant cinquième parmi les pays du groupe G20 en termes de réserves de change.

Le Brésil va répondre de façon "robuste" aux défis internationaux, après l'abaissement d'un cran de sa note de solvabilité par l'agence Standard and Poor's, avait indiqué mardi la Banque centrale brésilienne.

En 2013, la hausse du PIB a néanmoins été modeste pour la troisième année consécutive, à +2,3%, après voir atteint +7,5% en 2010. Pour 2014, la Banque centrale a indiqué jeudi qu'elle prévoyait une croissance du PIB de 2%, un demi-point de pourcentage en deçà de l'estimation faite en février par le gouvernement.

mav/cdo/plh

PLUS:hp