NOUVELLES
27/03/2014 03:03 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Le bilan du naufrage en Ouganda s'alourdit 

Le dernier bilan du naufrage d'un bateau samedi sur le lac Albert, entre l'Ouganda et la République démocratique du Congo, est revu à la hausse. Il est de 251 morts, des réfugiés congolais en provenance du côté ougandais. Il s'agit d'un des pires accidents de ces dernières années.

Les autorités ont décrété un deuil national de trois jours.

Mardi, un premier bilan faisait état de 107 corps retrouvés, dont ceux de 57 enfants. Selon le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, il y avait environ 300 personnes à bord du bateau au moment du naufrage.

Un communiqué du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) indique que le bateau était l'une des deux embarcations parties samedi matin du district de Hoima, sur la rive orientale du lac transportant des réfugiés rentrant chez eux de leur propre initiative.

Les accidents maritimes sont fréquents sur les lacs de la région. Plusieurs transporteurs profitent du manque de vigilance des autorités pour embarquer plus de passagers qu'ils n'en ont le droit, sans oublier l'absence de gilets de sauvetage à bord.

Les autorités ont dès les premières heures du naufrage attribué l'accident à la surcharge du bateau.

PLUS:rc