NOUVELLES
27/03/2014 06:06 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

La Maison Blanche salue l'aide du FMI à l'Ukraine

La Maison Blanche a salué jeudi l'annonce par le FMI d'une aide massive à l'Ukraine, et promis d'oeuvrer à répondre aux besoins de Kiev en coordination avec le Congrès américain.

Cette aide, a estimé le porte-parole du président Barack Obama, "représente un signe fort de soutien de la communauté internationale au gouvernement ukrainien, au moment où nous l'aidons à stabiliser son économie et à faire progresser sa démocratie".

Le porte-parole, Jay Carney, a ajouté que l'exécutif américain "oeuvre avec le Congrès à fournir rapidement une garantie de prêt d'un milliard de dollars, et offre une assistance technique et financière pour permettre à l'Ukraine de répondre à ses besoins les plus pressants".

Le Fonds monétaire international a annoncé jeudi à Kiev qu'il allait accorder à l'Ukraine une aide située entre 14 et 18 milliards de dollars, conditionnée à une hausse du prix du gaz et au gel des retraites et salaires des fonctionnaires.

L'aide totale de la communauté internationale à l'Ukraine s'élèvera à 27 milliards de dollars sur deux ans, a indiqué un représentant du FMI lors d'une conférence de presse.

M. Carney, actuellement à Rome où le président Barack Obama effectue la troisième étape d'une tournée en Europe et en Arabie saoudite, a aussi affirmé que la Maison Blanche voulait toujours "fournir au FMI les ressources dont il a besoin, en partenariat avec le Congrès, pour soutenir des pays comme l'Ukraine et en renforçant la gouvernance du Fonds pour refléter l'économie mondiale".

Il s'agit d'une allusion à la réforme du FMI, qui doublerait ses ressources permanentes à 767 milliards de dollars et renforcerait la voix des pays émergents. Elle est bloquée de fait par le Congrès américain depuis près de deux ans.

La Maison Blanche avait tenté de lier l'aide à l'Ukraine, à laquelle les parlementaires américains sont favorables, à cette réforme impopulaire parmi les républicains, avant d'y renoncer mardi vu l'impasse au Congrès.

tq/fka/ml

PLUS:hp