NOUVELLES
27/03/2014 03:08 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Guinée: quatre cas de virus Ebola confirmés à Conakry

Quatre cas de virus Ebola à Conakry ont été confirmés jeudi, les premiers dans la capitale de la Guinée, alors que les cas étaient jusqu'alors restés circonscrits dans le sud du pays, a appris l'AFP de sources médicales.

Les malades ont immédiatement été placés dans des centres d'isolement pour éviter la propagation du virus extrêmement contagieux et le plus souvent mortel, ont précisé ces sources.

Ces cas sont différents des trois cas de fièvre hémorragique, dont deux mortels, qui avaient été détectés dimanche à Conakry mais qui, après analyses à l'institut Pasteur de Dakar, s'étaient avérés ne pas avoir été provoqués par l'Ebola.

Les derniers chiffres du ministère guinéen de la Santé, publiés avant la révélation de la présence du virus Ebola à Conakry, indiquaient que sur 88 cas de fièvre hémorragique virale détectés dans le sud de la Guinée, 63 personnes étaient mortes depuis le mois de janvier, soit un taux de létalité de 71,5%.

La ville de Guéckédou est la plus affectée avec 45 décès sur 61 cas, suivie des villes de Macenta (12 décès sur 19 cas) Kissidougou (5 décès sur 7 cas), et Kankan avec un seul cas mortel.

Les tests effectués sur des échantillons analysés dans des instituts spécialisés d'Europe et à Dakar ont établi qu'au moins onze des cas de fièvre hémorragique avaient été provoqués par le virus Ebola. Aucune indication n'a à ce jour été fournie sur l'origine des autres cas de fièvre.

bm-stb/cs/de

PLUS:hp