NOUVELLES
27/03/2014 04:52 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Avion disparu : de nouveaux indices font déplacer le secteur des recherches

PERTH, Australie - Le secteur où sont menées les recherches afin de retrouver l'avion de la Malaysia Airlines a été déplacé à la suite de «nouveaux indices crédibles».

Ces développements surviennent au moment où la météo collaborait davantage dans le sud de l'océan Indien, vendredi, permettant à des avions de rechercher de nouveaux indices qui leur permettraient de résoudre l'énigme entourant l'avion, porté disparu le 8 mars.

John Young, gérant de l'Autorité de la sécurité maritime de l'Australie, a fait savoir que quatre avions se trouvaient dans le secteur et que six navires s'y dirigeaient.

Selon l'organisation, le secteur de recherches a été déplacé à 1100 kilomètres vers le nord après que l'organisme eut reçu une nouvelle information venant d'une équipe d'enquêteurs en Malaisie.

Le nouveau secteur de recherches est d'une superficie de 319 000 kilomètres carrés et se trouve à environ 1850 km à l'ouest de Perth.

Selon le premier ministre australien Tony Abbott, il s'agit d'un nouvel indice crédible, qui fera l'objet d'une enquête complète vendredi.

«Ce sont des recherches extraordinairement difficiles, et l'attente pour les familles et amis des passagers et des membres d'équipage est intenable, a ajouté M. Abbott. Nous avons le devoir, pour leur bien-être, de se pencher sur chaque indice crédible et d'informer le public des nouveaux développements significatifs.»

Jeudi, les recherches pour retrouver les débris de l'avion avaient été interrompues par le mauvais temps, mais un satellite thaïlandais avait néanmoins détecté des centaines d'objets flottant à la surface de l'eau dans la région.

Le satellite a repéré quelque 300 objets dans la partie méridionale de l'océan Indien, près de la zone fouillée par des avions et des navires depuis une semaine.

Pour sa part, le Japon dit avoir fourni à la Malaisie des images satellitaires prises mercredi et qui montrent une dizaine d'objets qui pourraient être des débris de l'appareil. Le plus grand objet mesure 4 mètres par 8 mètres. Les objets se trouvaient à 2500 kilomètres au sud-ouest de Perth, selon des responsables japonais.

Les images thaïlandaises montrent environ 300 objets de tailles différentes, à environ 2700 kilomètres au sud-ouest de Perth, a révélé le directeur de l'agence spatiale thaïlandaise, Anond Snidvongs.

Il a dit que les images ont été captées lundi par le satellite Thaichote et remises aux autorités malaisiennes mercredi, puisqu'il a fallu deux jours pour les analyser.

Les objets se trouvaient à environ 200 kilomètres de l'endroit où un satellite français a repéré 122 objets dimanche, selon M. Anond. La taille des nouveaux objets va de deux mètres à 16 mètres.

On ne sait pas si les satellites japonais et thaïlandais peuvent avoir détecté les mêmes objets. Le courant océanique — qui peut atteindre une vitesse d'un mètre à la seconde — et le vent peuvent avoir déplacé les objets.

L'annonce de cette découverte a été faite peu après que les autorités australiennes eurent suspendu les recherches pour la journée, en raison des mauvaises conditions météorologiques. Seulement trois avions avaient pu se rendre sur place avant que les opérations ne soient interrompues.

Le mauvais temps devrait persister encore 24 heures, selon les responsables australiens.

Le transporteur aérien Malaysia Airlines a acheté, jeudi, une pleine page de publicité pour offrir ses condoléances aux familles des victimes.

«Nous transmettons nos plus sincères condoléances aux proches des 239 passagers, à leurs amis et à leurs collègues. Les seuls mots ne suffisent pas à exprimer notre tristesse et notre douleur», peut-on lire dans le quotidien New Straits Times.

Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Yesui, qui se trouve en Malaisie depuis quelques jours, a rencontré le ministre des Transports Hishammuddin Hussein, tard mercredi, pour faire le point sur la situation.

Le Boeing 777 a été porté disparu peu après son décollage de Kuala Lumpur, le 8 mars. Il transportait 239 personnes qui devaient se rendre à Pékin.

PLUS:pc