NOUVELLES
26/03/2014 09:32 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Rio : l'armée entre dans la favela Maré, près de l'aéroport international

L'armée brésilienne participe mercredi matin à une opération commune avec la police militaire dans le Complexe de la Maré qui compte 16 favelas situées près de l'aéroport international de Rio, une mission de reconnaissance avant son occupation ultérieure, a annoncé la chaîne de télévision Globo news.

L'entrée de l'armée et des troupes d'élite de la police (Bope) mercredi dans la favela vise en particulier à mieux connaître la géographie des lieux et servira à procéder à un échange d'informations avec la police de Rio, selon cette source.

Les policiers qui travaillent dans ces favelas ont établi une carte qui délimite les zones de conflit entre factions rivales de trafiquants de drogue.

L'opération est prévue pour durer toute la journée et l'occupation définitive du Complexe de la Maré devrait se dérouler début avril, selon les autorités.

L'armée brésilienne a été appelée à renforcer le dispositif sécuritaire dans la ville à moins de trois mois du Mondial de football et après une vague d'attaques du crime organisé contre la police.

De nombreuses favelas auparavant sous le joug de trafiquants de drogue ou de milices ont été occupées par la police, qui, à partir de 2008, a installé 38 Unités de police pacificatrice (UPP) dans 174 favelas.

Mais depuis janvier, huit policiers ont été tués dans des attaques attribuées au crime organisé, dont quatre membres d'UPP.

Le gouverneur de Rio,Sergio Cabral, a expliqué lundi que dans le Complexo da Maré, il y avait "des armes, de la drogue, des voitures et des motos volées et des criminels qui s'y réfugient comme si c'était leur territoire".

L'occupation à venir de la Maré "est un pas décisif dans notre politique de sécurité", a précisé le gouverneur de Rio, une des 12 villes hôtes du Mondial (12 juin-13 juillet) et qui accueillera notamment la finale.

Aucun détail sur les effectifs et la nature des unités qui seront déployées ainsi que sur les armes qu'elles utiliseront ne sera révélé, pas plus que la date précise d'occupation, pour des raisons stratégiques évidentes, avait souligné M. Cabral.

Les militaires occuperont le Complexo da Maré, "tant que ce sera nécessaire". Ensuite, la police de Rio doit y installer une 39e UPP.

cdo/bds

PLUS:hp