NOUVELLES
26/03/2014 08:14 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Nigeria:sept morts dans une nouvelle attaque dans le centre du pays

Sept personnes ont été tuées dans une nouvelle attaque lancée par des éleveurs contre des fermiers dans un village du centre du Nigeria, a annoncé mercredi la police, quelques jours après un raid similaire qui avait fait 13 morts.

"Nous avons retrouvé sept corps après l'attaque contre le village d'Agena hier (mardi)", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de l'Etat de Bénué, Daniel Ezeala.

Il s'agissait à nouveau d'une attaque d'éleveurs de bétail fulani contre des agriculteurs tiv, a-t-il ajouté, précisant que la police avait mis fin aux violences.

Des violences de ce type sont fréquentes dans cette partie du Nigeria, opposant les agriculteurs tiv, chrétiens, aux éleveurs fulani, musulmans, sur des questions de droit de pâturage notamment.

Les responsables fulani se plaignent de la perte des pâturages qui sont indispensables à leur troupeaux, les tensions avec les agriculteurs allant croissant depuis une dizaine d'années.

Selon des médias locaux, le gouvernement fédéral doit se pencher sur le problème des droits de pâturage. D'après le journal This Day, il devrait augmenter le nombre de pâturages destinés aux éleveurs de bétail.

Dimanche, 13 personnes avaient été tuées dans une attaque d'éleveurs fulani contre des fermiers de la communauté tiv du village de Gbajimba, dans l'Etat de Bénué, selon la police.

Mi-mars, une centaine de personnes avaient été tuées dans l'attaque de trois villages dans l'Etat de Kaduna (centre) par des hommes munis d'armes à feu et de machettes. La police de l'Etat avait refusé de donner des précisions sur l'origine des assaillants, mais la population locale, majoritairement chrétienne, accusait les éleveurs musulmans fulani d'être les auteurs des attaques.

Les violences entre communautés d'agriculteurs et d'éleveurs dans le centre du Nigeria auraient fait 10.000 morts en vingt ans, selon les estimations d'organisations de défense des droits de l'Homme, notamment Human Rights Watch.

joa/phz/lc/sd/jpc

PLUS:hp