NOUVELLES
26/03/2014 10:38 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

L'Ouganda enquête sur de présumées atrocités commises par l'armée dans la lutte contre la LRA

Le président ougandais Yoweri Museveni a demandé une enquête sur des atrocités qu'aurait commises l'armée ougandaise durant les 20 ans de lutte contre les rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), ont indiqué des responsables gouvernementaux mercredi.

Des dizaines de milliers de personnes ont été tuées et près de deux millions déplacées lors des affrontements entre les forces de sécurité et les rebelles, avant que ces derniers, menés par leur chef Joseph Kony, s'enfuient dans les pays frontaliers vers 2005.

"Certaines informations sont parvenues selon lesquelles des officiers auraient commis des crimes, mais ces cas n'avaient jamais été rapportés au gouvernement", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Tamale Mirundi, ajoutant que le président avait maintenant "demandé une enquête".

Le porte-parole de l'armée ougandaise, Paddy Ankunda, a déclaré que "toute enquête dont l'objectif est de faire éclater la vérité est la bienvenue", ajoutant que l'armée "est prête à coopérer avec tous ceux, incluant la Cour pénale internationale, impliqués dans l'enquête".

Les rebelles de la LRA, dont la doctrine initiale mêle croyances africaines et christianisme extrémiste, sont tristement célèbres pour des pillages, viols, mutilations, meurtres et enrôlements forcés d'enfants ensuite utilisés comme soldats et esclaves sexuels.

Les forces ougandaises pourchassent toujours le groupe rebelle dont les derniers groupes de combattants sont présumés cachés dans des zones reculées de la jungle de la République centrafricaine et dont les leaders sont recherchés par la Cour pénale internationale (CPI).

Les Etats-Unis ont annoncé cette semaine qu'ils allaient envoyer des troupes supplémentaires et des avions militaires afin d'aider le gouvernement ougandais dans sa traque.

str-pjm/eln/sas/jmc

PLUS:hp