NOUVELLES
26/03/2014 02:31 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Les adjointes à la magistrature revendiquent des hausses salariales

Quelque 75 adjointes à la magistrature ont emboité le pas à leurs collègues de la province en manifestant, mercredi midi, à l'intérieur du palais de justice de Québec, pour réclamer de meilleurs salaires.

Les adjointes revendiquent depuis 20 ans la reconnaissance de la particularité de leur travail qui consiste à assurer le soutien administratif nécessaire au bon fonctionnement du bureau du juge.

Les manifestantes affirment qu'elles occupent des postes névralgiques pour le maintien de la qualité des services aux citoyens. Elles demandent que leur description de tâche soit révisée de sorte à refléter davantage la réalité du métier ainsi qu'une rémunération conséquente.

Ces dernières notent, par ailleurs, que la spécificité de leur tâche est reconnue par les juges, et que les autorités du ministère de la Justice se sont engagées il y a longtemps déjà, à remédier à la situation. Elles accusent l'employeur de se traîner les pieds dans le dossier.

« Présentement, les adjointes sont payées beaucoup moins que dans la fonction publique canadienne. Pour le même quart d'emploi, il y a des différences de salaire de 3 $/ l'heure », précise Hélène Chouinard, présidente régionale du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec.

Le Syndicat de la fonction publique du Québec représente 450 adjointes à la magistrature de la province.

PLUS:rc