DIVERTISSEMENT

Programmation 2014-2015 des Grands Ballets de Montréal: Anna Karénine mène le bal

26/03/2014 05:49 EDT | Actualisé 26/03/2014 05:52 EDT
Damian Siqueiros

Après avoir marqué des générations de lecteurs et fait courir les foules au cinéma, Anna Karénine déploiera son charme et sa volupté dans l’adaptation du Eifman Ballet de Saint-Pétersbourg, qui fait partie de la prochaine saison des Grands Ballets canadiens de Montréal. La programmation 2014-2015 de la compagnie de danse est placée sous le signe des adaptations d’œuvres littéraires et de retours particulièrement attendus.

En plus du triangle amoureux tragique imaginé par Tolstoï, qui sera présenté du 16 au 18 avril 2015, les Grands Ballets misent sur les relectures chorégraphiques des œuvres de Büchner, Hoffman et Saint-Exupéry.

La saison s’ouvrira du 18 au 27 septembre avec la comédie satirique Léonce et Léna (Büchner), un chassé-croisé amoureux entre Léonce, prince de Popo, et Léna, princesse de Pipi, de jeunes membres de la royauté qui feront tout pour s’éloigner des convenances. La chorégraphie est signée Christian Spuck.

Le traditionnel Casse-Noisette, basé sur le conte d’Hoffmann, invitera les spectateurs à plonger à nouveau dans la magie, du 11 au 30 décembre 2014. Il sera précédé du Marché Casse-Noisette, dont les revenus récoltés du 27 novembre au 7 décembre seront versés au Fonds Casse-Noisette pour enfants.

Du 19 au 28 mars 2015, le plus célèbre personnage de Saint-Exupéry retrouvera les amateurs de danse, près de trois ans après avoir été présenté à Montréal. La chorégraphie du Petit Prince est le fruit du travail de la Néerlandaise Didy Veldman.

Annoncée en grande pompe il y a quelques semaines, la visite historique du Ballet de l’Opéra national de Paris aura lieu du 16 au 19 octobre 2014. Pour sa première présence à Montréal depuis 1967, le BOP a choisi de présenter Paquita, une relecture du chorégraphe Pierre Lacotte. L’œuvre raconte l’histoire d’une gitane au sang noble qui tente de retrouver sa famille, accompagnée d’un soldat de l’armée napoléonienne, dont elle est amoureuse.

La prochaine saison prendra fin avec La Jeune fille et la Mort, inspirée de l’œuvre musicale écrite par Schubert en 1824. Cette création, du chorégraphe Stephan Thoss, sera dansée du 14 au 23 mai 2014.