NOUVELLES
26/03/2014 07:00 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Graham DeLaet croit que le parcours d'Augusta est favorable à son style

Graham DeLaet ne sera pas trop impressionné par l'Augusta National quand il participera au Tournoi des maîtres pour une première fois le mois prochain.

Le golfeur originaire de Weyburn, en Saskatchewan, s'est rendu au célèbre club de golf la semaine dernière. Si les mauvaises conditions météorologiques l'ont empêché de disputer une ronde, il a tout de même effectué une longue marche sur la normale-72 de 7435 verges. Il en a profité pour prendre des notes sur le parcours.

«Il pleuvait et il faisait froid la première journée et ç'aurait été difficile d'effectuer des élans dans ce froid et avec autant de couches de vêtements, a raconté DeLaet mercredi lors d'une conférence téléphonique. Le lendemain, je devais amorcer ma ronde à 8 heures, mais il faisait presque 0 degré Celsius. J'ai donc pris quelques cocheurs et mon fer droit et j'ai marché sur le parcours et tenté quelques coups parce que je savais que ce ne serait malheureusement pas bon pour mon corps de jouer une ronde complète.

«Ç'a quand même valu la peine d'y aller et de parcourir le terrain... et de mettre de côté les papillons liés à ma première visite là-bas. Le parcours était dans des conditions parfaites. Il était un peu mou en raison de la pluie, mais c'était exactement ce que je pouvais imaginer et ce à quoi je m'attendais.»

Ardent téléspectateur lors des éditions passées du Tournoi des maîtres — dont lors du triomphe du Canadien Mike Weir en 2003 — DeLaet a dit que sa marche sur le parcours lui a été très utile.

«C'est drôle parce que j'ai bien sûr vu les trous à la télévision et j'avais l'impression de connaître le parcours, a-t-il raconté. En même temps, je ne crois pas que j'avais réalisé à quel point les verts sont traîtres, tout comme les alentours des verts.

«C'est la chose principale que j'ai remarquée.»

Et DeLaet croit que son style de jeu pourrait lui permettre d'obtenir du succès à Augusta.

«Je pense que le parcours convient plutôt bien à mon jeu, a-t-il dit. C'est un long parcours.

«Vous devez bien faire sur les tertres de départ et être précis avec vos fers. Mais la différence entre le vainqueur et celui qui termine 10e, c'est le jeu sur les verts. Je crois que je peux bien frapper la balle là-bas et connaître une de ces bonnes semaines avec mon fer droit, ça pourrait être une semaine très spéciale.»

DeLaet connaît un bon début de saison 2014 sur le circuit de la PGA. Il a signé cinq top-10 — dont deux deuxièmes places — et a respecté le seuil de qualification lors de huit des neuf tournois auxquels il a participé. Il occupe le 15e rang du classement de la Coupe FedEx et a amassé 1,6 million $ US en bourse.

L'an dernier, DeLaet a récolté 2,8 millions $ et a enregistré sept top-10.

PLUS:pc