INTERNATIONAL
25/03/2014 04:55 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

New York: le gendre de Ben Laden reconnu coupable de soutien au terrorisme

ASSOCIATED PRESS
FILE - This image made from video provided by by Al-Jazeera shows Sulaiman Abu Ghaith, Osama bin Laden's son-in-law and spokesman. Abu Ghaith goes to trial Monday, March 3, 2014 in New York on charges that he conspired to kill Americans in his role as al-Qaida's mouthpiece after the Sept. 11 terrorist attacks. He is the highest-ranking al-Qaida figure to stand trial on U.S. soil since the attacks. (AP Photo/Al-Jazeera, File)

Le gendre de Ben Laden et ancien porte-parole d'Al-Qaïda a été reconnu coupable mercredi à New York de complot visant à tuer des Américains et de soutien au terrorisme.

Souleymane Abou Ghaith, un imam de 48 ans d'origine koweïtienne, n'a montré aucune réaction à l'annonce de la décision. Plus important responsable d'Al-Qaïda jamais jugé par un tribunal fédéral à New York, il risque la réclusion à perpétuité. Sa peine sera prononcée ultérieurement.

Les délibérations avaient commencé mardi, après trois semaines de procès.

Dans son réquisitoire final, le procureur John Cronan avait décrit lundi Abou Ghaith comme "le principal messager" de Ben Laden après les attentats du 11-Septembre, un "confident de confiance", qui adhérait pleinement à son idée de tuer des Américains.

Avec lui, "la propagande d'Al-Qaïda est devenue mondiale", avait souligné le procureur. Les preuves sont "claires et accablantes" avait-il insisté, montrant à de nombreuses reprises des extraits de ses discours enflammés, et des photos le montrant assis à la droite de Ben Laden.

La défense avait de son côté affirmé qu'Abou Ghaith n'avait jamais tué personne, et était un homme pieux, parti en Afghanistan avec sa femme et leurs 7 enfants en juin 2001 pour "aider les gens dans le besoin", attiré par le nouveau pouvoir islamiste. Ses discours, avait plaidé l'avocat Stanley Cohen, ne traitaient pas de terrorisme, mais d'histoire, de tradition et de charia.

"Certaines de ses associations peuvent vous donner la nausée, mais cela ne prouve pas un complot pour tuer des Américains", avait ajouté l'avocat.

Souleymane Abou Ghaith, qui avait ensuite épousé une fille de Ben Laden, est inculpé de complot visant à tuer des Américains, complot visant à apporter un soutien à des terroristes et soutien matériel à des terroristes.

Il avait travaillé pour Al-Qaïda jusqu'en 2002, année où il est parti s'installer en Iran.

Il a été arrêté fin janvier 2013 à Ankara, après avoir traversé la frontière avec l'Iran. Expulsé ensuite vers la Jordanie, il y a été arrêté et extradé vers les Etats-Unis.