NOUVELLES
26/03/2014 10:51 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Des désastres naturels coûteux pour les assureurs

Des désastres comme les inondations en Europe, les tempêtes hivernales aux États-Unis et les typhons en Asie ont coûté 45 milliards de dollars américains aux compagnies d'assurances de la planète en 2013, a indiqué mercredi une entreprise suisse de premier plan.

Bien que les coûts soient élevés, les données mondiales pour 2013 représentent un déclin important par rapport à 2012, quand on faisait état de dédommagements de 81 milliards de dollars et de pertes économiques de 196 milliards, surtout en raison de catastrophes météorologiques aux États-Unis, comme l'ouragan Sandy, selon le réassureur suisse Swiss Re.

Cette somme représente environ le tiers des pertes économiques de 140 milliards de dollars, sans mentionner les 26 000 vies perdues, associées aux 308 catastrophes et désastres recensés à travers le monde l'an dernier, a ajouté Swiss Re.

L'Asie la plus touchée

L'Asie est la région qui a souffert le plus, avec des pertes économiques de 62 milliards de dollars et plus de 20 000 victimes. Or, des réclamations totalisant seulement 6 milliards de dollars ont été remboursées, ce qui témoigne du faible niveau d'assurances dans la région.

Le typhon Haiyan a fait 7500 morts ou disparus et causé des dommages de 12,5 milliards de dollars aux Philippines et au Vietnam, avec des pertes assurées de seulement 1,5 milliard de dollars.

Des coûts élevés en Europe

L'Europe a été frappée par deux des catastrophes les plus coûteuses.

La première a été les inondations massives qui ont dévasté l'est et le centre de l'Europe en mai et juin, après quatre jours de pluies diluviennes, qui ont matraqué l'Allemagne, la République tchèque, la Hongrie et la Pologne. Des réclamations de 4,1 milliards de dollars ont été remboursées, en vertu de pertes économiques de 16,5 milliards.

La deuxième a été la tempête de grêle qui a frappé l'Allemagne et la France à la fin du mois de juillet, entraînant le paiement de réclamations de 3,8 milliards de dollars et des pertes de 4,8 milliards. La plupart des réclamations, le nombre le plus élevé jamais associé à la grêle, provenaient des régions densément peuplées d'Allemagne.

Au total, l'Europe a épongé des pertes économiques de 33 milliards et reçu des dédommagements de 15 milliards.

Les États-Unis, qui ont été frappés par des orages, des tornades, de la grêle et des tempêtes hivernales, ont subi des dommages de 32 milliards, dont 19 milliards étaient assurés.

PLUS:rc