NOUVELLES
26/03/2014 10:34 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Crimée: matches de football de Simféropol et Sébastopol maintenus en Ukraine

Les matches du championnat d'Ukraine de football de Simféropol et Sébastopol, deux équipes de Crimée dont l'avenir dans cette compétition est incertain depuis que la péninsule a rejoint la Russie, sont maintenus ce week-end, ont indiqué mercredi à l'AFP leurs services de presse respectifs.

"Le match contre Lviv sera joué", a déclaré un porte-parole de Sébastopol, qui doit disputer samedi une rencontre face au Carpates, un club de l'ouest de l'Ukraine.

Sur place, les tickets étaient en vente, pour des prix débutant à 30 hryvnias, soit deux euros, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le Tavria Simféropol, qui doit se rendre vendredi à Zaporijia, dans le sud du pays, pour y affronter le Metalurg, a également indiqué que le match serait bien joué.

Des représentants de ces deux clubs de Crimée avaient fait savoir ces derniers jours dans la presse qu'ils espéraient rejoindre le championnat de Russie à l'issue de la saison en Ukraine, qui vient de redémarrer après une trêve hivernale.

Sébastopol est actuellement 11e du championnat, qui compte 16 équipes. Simféropol, le premier champion d'Ukraine, en 1992, est 14e.

Contactées par l'AFP, aucune des deux équipes n'a souhaité s'exprimer sur l'avenir des deux clubs.

"Si je dis quelque chose, je vais souffrir", a assuré un membre du staff de Simféropol en marge de l'entraînement mardi soir.

Un autre membre du staff a expliqué à l'AFP que la possibilité de rejoindre le championnat russe la saison prochaine se heurtait à "des difficultés avec l'UEFA et des difficultés politiques, avec tout ce qui se passe en ce moment".

"Les joueurs s'interrogent sur la situation en général en Ukraine et en Russie", a-t-il ajouté, refusant de donner plus de précisions.

A proximité du vieux stade de Simféropol, d'une capacité de 20.000 places, la majorité des supporters se prononcent en faveur d'un rattachement au championnat russe.

"Moi, dans mon âme, je préfère la Russie", déclare Viktor, qui assistait mardi à l'entraînement des juniors du club, se disant prêt à aller encourager son équipe partout en Russie.

"Mais en Ukraine, ce serait plus tranquille", ajoute-t-il.

Les "ultras" de Simféropol et Sébastopol --plus fervents et mieux organisé que les supporters classiques-- sont cependant majoritairement favorables à l'Ukraine, comme en atteste notamment leur activité sur les réseaux sociaux, où ils ont soutenu les soldats ukrainiens de Crimée, chassés de leurs bases par les Russes ces trois dernières semaines.

zap/via/dhe

PLUS:hp