NOUVELLES
26/03/2014 08:28 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

ATP - Miami: quand Djokovic avoue méconnaître le règlement

Novak Djokovic a beau être N.2 mondial et avoir remporté 42 titres, il a avoué mercredi au terme de son quart de finale du Masters 1000 de Miami, marqué par un point controversé, qu'il ne maîtrisait pas le règlement de son sport.

Plus que sa large victoire contre le Britannique Andy Murray (7-5, 6-3), c'est le premier point du douzième jeu de la rencontre qui a retenu l'attention des observateurs.

"Djoko" a conclu le point en faisant passer sa raquette au dessus du filet: il a ainsi contrevenu à l'article 24 f du règlement de la Fédération internationale de tennis qui stipule que "le joueur perd le point s'il frappe la balle avant qu'elle ne passe le filet".

A la grande colère de Murray, l'arbitre a donné le point à Djokovic qui a gagné dans la foulée le jeu et le set sur le service de son adversaire.

"Je vais être honnête avec vous, j'ai passé ma raquette au-dessus du filet et je l'ai d'ailleurs dit à Andy", a expliqué "Djoko" en conférence de presse.

"Je lui ai aussi dit que je n'avais pas touché le filet. Je croyais qu'il était permis de franchir le filet sans le toucher et que j'avais donc remporté le point", a-t-il poursuivi.

"L'arbitre est là pour cela, il aurait dû savoir", a insisté le Serbe de 26 ans.

A l'issue de la rencontre, au moment où les deux joueurs se sont serré la main, Djokovic a présenté ses excuses à Murray, "mais, a-t-il précisé, il n'a pas voulu en parler, je comprends, il était en colère".

"Je saurai pour la prochaine fois", a-t-il conclu.

Sifflé par le public, Djokovic a pourtant la réputation d'être un joueur fair-play: la veille, il avait donné un point à son adversaire, l'Espagnol Tommy Robredo, en contrepartie d'une mauvaise décision d'un juge de ligne.

Lors de sa conférence de presse d'après-match, Murray a admis qu'il n'avait "pas compris la décision de l'arbitre".

Agacé que la question lui soit posée à plusieurs reprises, le vainqueur de Wimbledon 2013 a refusé de présenter ce point comme le tournant du match.

"Cela a pu avoir une petite influence sur l'issue de ce jeu, mais au second set, je menais après avoir fait le break", a-t-il rappelé, regrettant de ne pas avoir profité de cet avantage.

jr/emb

PLUS:hp