NOUVELLES
25/03/2014 05:09 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Un journaliste privé de visa par Ryad, la Maison Blanche "très déçue"

La Maison Blanche a fait part mardi de "sa vive déception" après le refus de l'Arabie Saoudite d'accorder un visa à un journaliste du Jerusalem Post qui voulait suivre le président Obama en visite vendredi dans ce pays.

"Nous sommes très déçus par la décision saoudienne", a réagi Ben Rhodes, le conseiller adjoint de sécurité nationale de M. Obama: "Le titre pour lequel travaille un journaliste ne devrait en aucun cas compromettre sa capacité à faire son travail".

Michael Wilner, correspondant américain du quotidien israélien à la Maison Blanche, avait demandé un visa pour pouvoir couvrir le déplacement du président vendredi et samedi en Arabie, a précisé l'association des correspondants de la Maison Blanche. Mais lundi, l'Arabie Saoudite lui a refusé un visa. Il est le seul journaliste parmi le groupe de reporters qui en avaient fait la demande, selon l'association.

Ce refus est "un affront non seulement pour ce journaliste mais aussi pour l'ensemble des journalistes qui travaillent à la Maison Blanche", a encore déclaré l'association. C'est aussi un "affront à la liberté de la presse qui nous est si chère".

Le journaliste américain a fait part lundi lui aussi de sa "profonde déception" dans les colonnes de son quotidien: "Nous sommes convaincus que ce refus est lié soit au titre pour lequel je travaille, soit à ma religion".

"Les Saoudiens devraient avoir la décence et le courage de reconnaître leur coopération limitée avec Israël plutôt que d'offrir ce piètre spectacle aux dépens du Jerusalem Post", a réagi le quotidien dans un éditorial.

pool-rap/mdm

PLUS:hp