NOUVELLES
25/03/2014 03:13 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Soudan du Sud: menace de catastrophe humanitaire selon l'ONU

Le Soudan du Sud est menacé d'une catastrophe humanitaire à l'approche de la saison des pluies, a averti mardi un haut responsable de l'ONU qui a déploré le manque de financement des opérations humanitaires dans le pays.

"La sécurité alimentaire peut devenir catastrophique, nous ne parlons pas encore de famine mais c'est ce qui se profile à l'horizon pour des millions de gens vulnérables", a affirmé le directeur des opérations humanitaires de l'ONU John Ging, qui s'est rendu sur place il y a quelques jours.

Il a souligné que cinq millions de personnes ont besoin de secours au Soudan du Sud et que les agences de l'ONU ont du mal à prépositionner des stocks avant la saison des pluies. Celle-ci rendra les routes impraticables et obligera à larguer des vivres par avion, ce qui coûte beaucoup plus cher.

Les combats qui ravagent le pays depuis la mi-décembre ont chassé de leurs foyers plus de 700.000 personnes et 250.000 autres se sont réfugiées en Ouganda, Ethiopie, Kenya ou Soudan.

Selon M. Ging, le Soudan connait lui aussi une "rapide détérioration de sa situation humanitaire", en particulier au Darfour et dans les provinces du Kardofan sud et du Nil bleu où l'accès humanitaire est très restreint.

Les appels de fonds de l'ONU en faveur des deux Soudans sont "sous-financés", a déploré M. Ging. A l'heure actuelle l'appel de 995 millions de dollars pour le Soudan n'a recueilli que 54 millions et celui pour son voisin du sud (1,3 milliard de dollars) n'a été couvert qu'à 24%.

Notant que la générosité des donateurs dépend aussi de la capacité de l'ONU à livrer cette aide humanitaire, il a déploré un "manque de respect" de l'action humanitaire par les belligérants, pointant du doigt les pillages d'entrepôts, la fouille des convois et les tracasseries administratives.

"Les secours ne parviennent pas avec la rapidité nécessaire (..) ce n'est pas acceptable", a martelé M. Ging, appelant "le gouvernement et l'opposition à faciliter l'accès humanitaire".

Les Etats-Unis, parrains de l'indépendance du Soudan du Sud, ont promis mardi à ce pays 83 millions de dollars d'assistance humanitaire supplémentaires.

La violence a commencé au Soudan du Sud le 15 décembre entre les forces loyales au président Salva Kiir et celles favorables à l'ancien vice-président Riek Machar. Un cessez-le-feu a été conclu entre gouvernement et rebelles le 23 janvier mais il n'est pas appliqué et ce conflit a déjà fait des milliers de morts. Des pourparlers entre les belligérants ont repris mardi à Addis Abeba.

avz/rap

PLUS:hp