NOUVELLES
25/03/2014 12:31 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Le BST revient sur un tragique accident aérien survenu au Nunavut en août 2011

OTTAWA - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déterminé qu'«un certain nombre de facteurs» ont contribué à un écrasement d'avion mortel survenu à Resolute Bay, au Nunavut, en 2011.

Dans son rapport d'enquête rendu public mardi, le BST révèle que les deux pilotes avaient réalisé qu'ils avaient dévié de leur trajet avant que l'appareil, un Boeing 737-210C de la compagnie First Air, ne finisse sa course contre une colline.

Par contre, les pilotes ont «interprété la situation de manière différente et n'ont (donc) pas pris de mesures correctives à temps», selon le BST.

En point de presse à Ottawa mardi, Kathy Fox, du BST, a expliqué ce qui s'est produit dans le cockpit dans les minutes ayant précédé la tragédie.

Selon elle, le commandant de bord s'est fait dire par le premier officier que «l'avion ne suivait pas la trajectoire et que les préparatifs d'atterrissage étaient incomplets».

Puis, Mme Fox a ajouté que ce dernier «a suggéré (à son collègue) à plusieurs reprises d'abandonner l'approche afin de monter à une altitude sécuritaire pour déterminer le plan d'action».

Elle a précisé que «le commandant de bord n'était, toutefois, pas convaincu qu'une telle mesure était nécessaire».

À la lumière de ce qui s'est produit le 20 août 2011, le BST estime qu'il est primordial de chercher des «mesures pour améliorer les communications entre les membres d'équipage».

À ce moment, le vol 6560 de First Air a percuté une colline située à l'est de la piste.

La collision a entraîné la mort de quatre membres d'équipage et de huit passagers en plus de blesser grièvement trois personnes qui se trouvaient à bord.

PLUS:pc