NOUVELLES
25/03/2014 12:12 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Egypte: un policier jugé, des licences d'hôtels retirées après des agressions sexuelles de touristes

Un policier doit être jugé et les licences de deux hôtels d'un complexe balnéaire prisé des touristes en Egypte ont été retirées après des agressions sexuelles contre des vacancières, a-t-on appris mardi auprès de sources officielles.

Le policier, qui travaille dans la cité balnéaire de Charm el-Cheikh, est accusé d'être entré dans la chambre d'une touriste russe qu'il a tenté de violer, a indiqué l'agence officielle Mena.

Dans la même ville touristique, sur la Mer Rouge, une Britannique a accusé l'employé d'un hôtel de l'avoir violée, ont indiqué des responsables du secteur touristique.

Des centaines de milliers de voyageurs étrangers visitent chaque année les cités balnéaires de la Mer Rouge, apportant un revenu substantiel au plus peuplé des pays arabes, dont l'économie est exsangue trois ans après le Printemps arabe.

Le ministère du Tourisme a "pris une série de décisions, notamment celle d'annuler lundi la licence de l'hôtel Hilton Sharks Bay", a déclaré par ailleurs à l'AFP la porte-parole du ministère Racha al-Azaizi, ajoutant qu'une mesure similaire avait été prise pour un autre hôtel où un viol avait été signalé.

Contacté par l'AFP, un réceptionniste du Hilton Shark's Bay a dit qu'aucun responsable de la communication n'était disponible pour répondre à la presse.

"Il y a eu une plainte et une enquête est en cours. L'hôtel fonctionne normalement, jusqu'ici nous n'avons rien reçu", a-t-il ajouté, faisant référence aux décisions du ministère.

se/sbh/vl

PLUS:hp