NOUVELLES

Yémen: 20 soldats tués dans une attaque attribuée à Al-Qaïda

24/03/2014 04:32 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT

Vingt soldats ont été tués lundi au Hadramout, dans le sud-est du Yémen, dans une attaque contre un point de contrôle de l'armée, a annoncé l'agence officielle Saba, une agression attribuée par des sources militaires à Al-Qaïda.

"Vingt soldats ont trouvé la mort dans l'attaque armée contre un point de contrôle" près de Reida", à 135 km à l'est de Moukalla, chef-lieu du Hadramout, a rapporté l'agence.

Un premier bilan obtenu de source militaire faisait état de huit morts et six blessés.

"Des hommes armés circulant à bord de plusieurs véhicules ont attaqué un point de contrôle (de l'armée) près de Reida, tuant huit soldats et blessant six autres", avait déclaré à l'AFP cette source.

Une autre source militaire a indiqué que "les assaillants seraient des membres d'Al-Qaïda". Les attaques contre l'armée et la police, qui se multiplient, sont souvent attribuées par les autorités au réseau extrémiste, actif au Yémen.

Al-Qaïda avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer son emprise notamment sur le sud et l'est du Yémen, où il avait regroupé ses partisans.

faw/tm/cbo

PLUS:hp