NOUVELLES

Vol MH370: de la disparition à l'annonce de La chute dans l'océan indien

24/03/2014 12:12 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

L'annonce lundi par le Premier ministre malaisien de la chute du Boeing 777 de Malaysia Airlines dans le sud de l'océan Indien est intervenue 17 jours après sa disparition, le 8 mars:

-- SAMEDI 8 MARS --

Le vol MH370 décolle de Kuala Lumpur à 00H41 (16H41 GMT vendredi) avec 239 personnes à bord, dont 227 passagers, en direction de Pékin.

Le contrôle aérien perd le contact avec l'avion à 1H30.

Le Vietnam affirme que l'avion s'est volatilisé dans son espace aérien et lance des recherches après avoir détecté en mer des traces de carburant.

La Malaisie révèle que deux passagers à bord de l'avion avaient des passeports européens volés en Thaïlande.

-- DIMANCHE 9 --

La Malaisie affirme enquêter également sur une piste terroriste. Le FBI américain envoie des agents.

L'avion semble avoir fait demi-tour ou effectué un virage vers l'ouest.

Un avion vietnamien repère des débris, autre fausse piste.

-- LUNDI 10 --

La Chine, inquiète pour ses 153 ressortissants à bord de l'avion, demande à la Malaisie d'intensifier les recherches.

Les Etats-Unis envoient un second destroyer sur zone.

-- MARDI 11 --

La Chine annonce le redéploiement de dix satellites à haute résolution.

-- MERCREDI 12 --

Les recherches sont étendues à la mer Andaman, à des centaines de kilomètres à l'ouest du plan de vol de l'avion.

Pékin annonce avoir détecté trois "larges objets flottants" en mer de Chine orientale. Nouvelle fausse piste.

-- VENDREDI 14 --

La Maison Blanche cite "de nouvelles informations" orientant les recherches vers l'océan Indien.

-- SAMEDI 15 --

Les communications de l'avion ont été désactivées, le changement de trajectoire est l'oeuvre d'"une action délibérée" et l'appareil a continué de voler près de sept heures, indique le Premier ministre malaisien Najib Razak.

-- DIMANCHE 16 --

Perquisition des logements des deux pilotes. Le simulateur de vol possédé à titre privé par le commandant de bord est saisi.

Quelque 26 pays participent aux recherches.

-- LUNDI 17 --

A Washington, le président de la commission de Sécurité Intérieure à la Chambre des représentants, Michael McCaul, estime que les dernières informations "mènent au cockpit". "Il s'est passé quelque chose avec le pilote", assure-t-il.

"All right, good night" (Eh bien, bonne nuit), les derniers mots reçus par la tour de contrôle, ont été prononcés par le copilote.

-- MARDI 18 --

La Chine est chargée de coordonner les recherches dans un périmètre nord, jusqu'au Kazakhstan, l'Australie dans un périmètre sud, jusqu'au sud de l'océan Indien.

Des enquêteurs américains cités par le New York Times avancent que le La zone de recherche s'étend sur quelque 7,7 millions de km2.

-- MERCREDI --

L'examen du simulateur de vol du pilote révèle que "des données" avaient été effacées. Des experts du FBI sont saisis pour tenter de les récupérer.

L'étude des antécédents des 239 passagers et membres d'équipage ne donne rien.

Des familles chinoises manifestent leur exaspération et leur désespoir à Kuala Lumpur, se plaignant que les autorités malaisiennes dissimulent des informations.

-- JEUDI 20 --

Deux "objets" sont détectés par un satellite dans le sud de l'océan Indien.

-- SAMEDI 22 --

La Chine diffuse un cliché pris le 18 mars montrant une forme flottante de 22 mètres de long et large de 13 mètres.

-- DIMANCHE 23 --

La France transmet à la Malaisie les coordonnées de nouveaux débris se situant à 850 km au nord de la zone de recherches australienne, détectés grâce à des "échos radar réalisés par un satellite".

-- LUNDI 24--

Dans la matinée, un avion militaire chinois aperçoit des objets "intrigants" dans la zone de recherches.

Le Pentagone envoie un sonar spécial utilisé pour localiser les boîtes noires qui, en théorie, émettent pendant 30 jours.

Un avion Orion australien repère deux objets dans le sud de l'océan indien. Le navire HMAS Success, à proximité, part récupérer les débris.

Le Premier ministre malaisien annonce que le vol MH370 a fini dans le sud de l'océan Indien". "Aucune des personnes à bord n'a survécu", selon un sms de la compagnie aérienne aux familles des victimes cité par la BBC.

burs-gab-fmp/abk/phv

PLUS:hp