NOUVELLES

Une attaque menée par des extrémistes coûte la vie à 22 militaires au Yémen

24/03/2014 03:20 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

SANAA, Yémen - De présumés combattants d'Al-Qaïda ont attaqué un poste de sécurité lundi dans le sud-est du Yémen, tuant 22 soldats, ont annoncé des responsables. Un soldat a survécu en feignant d'être mort.

L'attaque a été perpétrée près de la localité d'Al-Rayda, dans la province de Hadramawt. Les assaillants ont d'abord lancé un véhicule piégé sur le poste de contrôle tenu par les Forces centrales de sécurité, ont indiqué des responsables locaux sous le couvert de l'anonymat.

Les extrémistes ont aussi incendié un véhicule blindé et une autre voiture près du poste de contrôle.

Après l'attentat à la voiture piégée, les assaillants, armés de mitrailleuses automatiques, se sont rendus au poste de sécurité à bord de 10 voitures portant ce qui semblait être des plaques d'immatriculation militaires volées.

L'unique survivant de l'attentat a prétendu être mort alors qu'il était recouvert de sang, ont affirmé les autorités.

«C'était une attaque lâche et les coupables ne s'en sortiront pas», a déclaré le commandant militaire dans la région, le major-général Mohammed al-Somali, à l'Associated Press.

Plus tard lundi, l'agence de presse officielle SABA a annoncé que le nouveau ministre de l'Intérieur, le major-général Abdou Hussein el-Terb, avait suspendu trois hauts responsables de la sécurité en lien avec l'attaque.

PLUS:pc