NOUVELLES

Un important couloir de navigation fermé au Texas après une fuite de pétrole

24/03/2014 08:22 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

Un important couloir de navigation vers le port de Houston (Texas) était fermé lundi pour laisser les équipes de nettoyage venir à bout d'une nappe de pétrole qui s'est répandue dans le golfe du Mexique après l'accident d'une barge ce week-end.

La barge pétrolière est entrée en collision avec un navire samedi et quelque 168.000 gallons (environ 635.000 litres) de pétrole sous forme de mazout se sont échappés dans l'eau, selon les gardes-côtes américains.

Des équipes de nettoyage ont été déployées près du lieu de l'accident et "le long des côtes sensibles" du littoral, ont-ils précisé. Près de 24 bateaux "travaillent activement à retirer le pétrole" de la surface.

Les équipes de nettoyage ont par ailleurs siphonné le pétrole restant de la barge endommagée pour le disposer dans un autre compartiment, tandis que la barge a été transportée sur un chantier naval, ont indiqué des responsables de l'Etat du Texas (sud).

Le Houston Ship Channel, un important couloir de navigation du port de Houston, "reste fermé au trafic", selon le communiqué des gardes-côtes.

Ces derniers ont néanmoins laissé passer dimanche deux bateaux de croisière "pour limiter les désagréments des milliers de passagers à bord ainsi que les impacts économiques" de la fuite de pétrole.

"Aucun bateau ne sera toutefois autorisé à quitter le port avant que la situation ne soit complètement maîtrisée", ont-ils ajouté.

Selon les médias américains, la nappe de pétrole s'étend sur presque 20 kilomètres dans le golfe du Mexique et le long de Galveston Island. Dimanche après-midi, une dizaine d'oiseaux recouverts de pétrole ont été découverts et transportés dans un centre pour être soignés.

Le mazout contenu dans la barge, destiné aux moteurs de navires ou comme fuel de chauffage, est une forme de pétrole très lourde et hautement polluante.

Cette fuite intervient alors qu'il y a tout juste 25 ans l'Exxon-Valdez faisait naufrage en Alaska et répandait 42 millions de litres de brut, provoquant l'une des pires marées noires de l'histoire et tuant plus de 25.000 oiseaux, des milliers de baleines, de loutres de mer et de poissons.

Par son ampleur, la catastrophe du 24 mars 1989 n'a été surpassée qu'en 2010 par la marée noire dans le Golfe du Mexique engendrée par l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon.

ch/sam/jca

PLUS:hp