NOUVELLES

Raymond-Marie Lavoie veut recouvrer la liberté

24/03/2014 05:56 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

La Commission des libérations conditionnelles se penchera mardi sur la demande de remise en liberté de Raymond-Marie Lavoie, le seul prêtre accusé et reconnu coupable dans l'affaire d'agressions commises par des Rédemptoristes.

Le septuagénaire espère convaincre les commissaires de le remettre en liberté surveillée après avoir purgé le tiers de sa peine.

Frank Tremblay, une des victimes à l'origine du recours collectif contre les Rédemptoristes et le Séminaire Saint-Alphonse pour des agressions commises par des pères entre 1960 et 1987, est surpris par cette demande qui, selon lui, arrive trop tôt.

Frank Tremblay croit que Raymond-Marie Lavoie n'est pas repentant. « Je ne sais pas ce que Raymond-Marie Lavoie a fait à l'intérieur des murs, mais moi, à chaque fois qu'il est sorti depuis qu'il est incarcéré, j'étais là et j'ai entendu des choses. J'ai besoin de parler de son repentir, je pense qu'il n'est pas au rendez-vous », dit-il.

Depuis février 2012, le religieux purge une peine de cinq ans pour avoir agressé 13 garçons âgés de 12 à 16 ans, alors qu'il était surveillant de dortoir au Séminaire Saint-Alphonse.

PLUS:rc