NOUVELLES

Mondial-2014 : Valcke arrive à Rio en pleine polémique sur les clichés

24/03/2014 01:39 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke est arrivé à Rio de Janeiro après les excuses de la Fifa pour un document publié puis retiré de son site sur les coutumes du Brésil, largement critiqué par la presse locale et sur les réseaux sociaux.

"Le texte avait un ton léger et n'avait à aucun moment l'intention de critiquer le Brésil, a indiqué la Fifa à l'AFP. L'objectif était de montrer la décontraction caractéristique du peuple brésilien. De toute façon, nous avons retiré le document du site et demandons pardon s'il a été interprété comme une critique du pays".

La Fifa présentait "10 conseils pour éviter les malentendus culturels" qui ont soulevé un tollé dans les médias brésiliens et les réseaux sociaux.

"La ponctualité n'est pas une science exacte au Brésil" et la patience dans les files d'attente "n'est pas dans l'ADN des Brésiliens, qui "préfèrent cultiver le chaos", pouvait-on notamment lire dans ce texte.

Un des dix conseils préconisait aussi pour le visiteur la patience : "Au Brésil, les choses sont souvent faites au dernier moment. Tous les touristes doivent être patients. Tout sera prêt à temps. C'est valable aussi pour les stades. La philosophie des Brésiliens dans la vie peut être résumée à cette phrase : +Détends-toi et profite+".

- 'Ce qui m'angoisse...' -

La question des stades sera justement à l'ordre du jour de la visite de Jérôme Valcke. La Fifa s'est déjà dite inquiète de l'évolution des travaux dans les chantiers de Sao Paulo et Porto Alegre. Le premier doit être livré inachevé le 15 avril et le second traîne depuis plusieurs semaines des problèmes concernant les structures temporaires.

Le maire de Porto Alegre a ainsi tiré la sonnette d'alarme. "Nous sommes dans une situation difficile et devons l'admettre, a dit José Fortunati à Radio Gaucha. Ce qui m'angoisse, ce sont les structures temporaires. Si elles ne sont pas montées, il n'y aura pas de Coupe du monde à Porto Alegre".

Selon lui, une réunion en compagnie du Comité d'organisation local (LOC) du Mondial se penchera sur la question mercredi, à la veille de la conférence de presse de Jérôme Valcke.

Le président du club résident de ce stade, l'International, avait une première fois alerté sur un problème de financement de ces structures, servant notamment à la presse, aux sponsors et à la sécurité. Un accord entre les différents acteurs avait été trouvé le 20 février.

"C'est bien d'être de retour au Brésil, à 80 jours de la Coupe du monde, a twitté lundi Jérôme Valcke. Ensemble avec le LOC et le Brésil, nous trouverons des solutions pour les derniers défis".

cw-jt-ybl/hdz/mhc

PLUS:hp