NOUVELLES

L'épidémie de choléra en Haïti est la pire du monde, selon l'ONU

24/03/2014 06:06 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

NATIONS UNIES, États-Unis - L'épidémie de choléra en Haïti reste la pire du monde, a déclaré une haute responsable des Nations unies lundi.

La représentante spéciale et chef de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti, Sandra Honoré, a informé le Conseil de sécurité de l'ONU de la situation dans le pays, parlant notamment du taux de criminalité, de la santé publique et de l'épidémie de choléra.

Elle a déclaré aux journalistes que des progrès avaient été faits pour lutter contre le choléra. Sur les 680 820 cas rapportés depuis 2010, seulement six pour cent sont apparus l'an dernier, ce qui correspond à 58 000 infections.

Selon Mme Honoré, «le nombre global de cas a diminué de moitié et le taux de mortalité est maintenant de moins de un pour cent, ce qui correspond au seuil d'alerte de l'Organisation mondiale de la santé».

Elle a toutefois déclaré au Conseil de sécurité qu'Haïti restait le pays où l'on compte le plus grand nombre de cas de choléra au monde. Selon les responsables haïtiens de la Santé, l'épidémie a fait plus de 8000 morts depuis 2010.

Des études scientifiques ont montré que le choléra est probablement arrivé en Haïti par l'entremise de casques bleus de l'ONU originaires du Népal, où la maladie est endémique.

Les Nations unies ont invoqué l'immunité diplomatique pour se protéger des poursuites en recours collectif intentées par des avocats qui représentent des survivants et des proches des victimes du choléra en Haïti. Ils affirment que les casques bleus ont contaminé la principale rivière haïtienne avec des eaux usées infectées par le choléra à partir d'octobre 2010.

En 2012, l'ONU a annoncé un programme de 2,27 milliards $ US pour aider Haïti à éradiquer le choléra.

Mme Honoré a par ailleurs déclaré au Conseil de sécurité que les crimes majeurs avaient diminué en 2013. Les homicides ont baissé de 21 pour cent, tandis que les enlèvements ont diminué de 53 pour cent comparativement à l'année précédente, a-t-elle dit.

PLUS:pc