NOUVELLES

Les Etats-Unis renforcent leur contingent de Marines en Australie

24/03/2014 04:56 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis vont porter début avril à 1.150 hommes, contre 250 actuellement, le nombre de militaires du corps d'élite des Marines stationnés à Darwin, dans le nord de l'Australie, a annoncé lundi le corps des Marines dans un communiqué.

Ce renforcement s'inscrit dans un projet de montée en puissance qui doit aboutir à 2.500 Marines stationnés en Australie d'ici 2016-2017, dans le cadre de la stratégie américaine dite du "pivot" vers l'Asie-Pacifique.

Environ 1.000 hommes stationnés actuellement à Camp Pendleton (Californie, ouest des Etats-Unis) seront déployés début avril. Quatre hélicoptères lourds CH-53E Sea Stallion et la centaine d'hommes nécessaires pour les opérer doivent pour leur part arriver incessamment en Australie, précise le communiqué.

"Ces déploiements constituent une démonstration tangible de l'engagement continu des Etats-Unis envers l'alliance américano-australienne et la région Asie-Pacifique. Ils améliorent la coopération de sécurité, les capacités de réponse aux catastrophes, l'interopérabilité et nous permettent de nous entraîner avec nos partenaires", plaide le colonel Brad Bartlet, un porte-parole des Marines, cité dans le communiqué.

Le déploiement de Marines avait été annoncé fin 2011 par le président américain Barack Obama. La coopération militaire entre les Etats-Unis et l'Australie s'est renforcée dans le cadre de la nouvelle stratégie américaine.

L'administration Obama a fait de l'Asie-Pacifique la pièce maîtresse, le "pivot" de sa diplomatie, après une décennie de conflits en Irak et en Afghanistan, et les Etats-Unis veulent accroître leurs capacités diplomatiques et militaires dans cette région qu'ils considèrent comme un moteur de la croissance mondiale.

En novembre 2012, lors d'un déplacement en Australie, le secrétaire américain à la Défense à l'époque, Leon Panetta, avait annoncé l'installation sur le sol australien d'un télescope spatial et d'un puissant radar permettant à l'armée américaine de suivre de plus près les débris spatiaux et les lancements de fusées chinoises.

mra-ddl/are

PLUS:hp