NOUVELLES

Le vol MH370 s'est écrasé dans le sud de l'océan Indien

24/03/2014 10:24 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

Disparu depuis le 8 mars, le vol MH370 de la Malaysia Airlines s'est abîmé dans le sud de l'océan Indien, a annoncé le premier ministre de la Malaisie, Najib Razak.

Selon le premier ministre malaisien, l'analyse de nouvelles données satellitaires par le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB), a confirmé que la dernière position enregistrée du Boeing 777 se trouvait dans le sud de l'océan Indien, loin à l'ouest de la ville de Perth, sur la côte australienne.

« Inmarsat et le AAIB ont conclu que le vol MH370 a emprunté le couloir sud et que sa dernière position était en plein milieu de l'océan Indien, à l'ouest de Perth, en Australie. C'est un endroit très éloigné et très loin de toute possibilité d'atterrissage », a ajouté M. Razak.

Les familles des 239 personnes qui étaient à bord du vol ont été avisées de ces développements avant l'annonce officielle du premier ministre.

Les autorités malaisiennes feront une conférence de presse mardi pour livrer plus de détails sur la disparition de cet avion.

Le vol MH370 a décollé de l'aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie, le 8 mars dernier à destination de Pékin. Le Boeing 777 a mystérieusement disparu des écrans radars une heure après le décollage.

L'appareil n'a jamais été revu depuis et aucun débris retrouvé dans l'océan n'a confirmé hors de tout doute l'écrasement en mer de l'appareil.

À la poursuite des débris

Lundi matin, un bâtiment de la marine australienne faisait route dans l'océan Indien vers un point où des débris qui pourraient provenir du vol MH370 ont été repérés par des avions de surveillance au cours des dernières heures.

Des avions chinois ont également rapporté la présence de débris suspects dimanche, dans le sud de l'océan Indien. Des recherches plus approfondies n'ont cependant pas permis de confirmer que ces débris provenaient du Boeing 777.

Une dizaine d'avions et de nombreux bateaux poursuivent les recherches pour tenter de localiser le site de l'écrasement. 

PLUS:rc